Soutenons la lutte palestinienne !


Lutter pour les droits du peuple palestinien et lutter contre le fascisme et le racisme sont intimement liés.

Ces derniers jours, nous avons été témoins d’une agression meurtière d’Israel contre le peuple palestinien. 340 morts en douze jours. Mais aussi d’une couverture médiatique francaise clairement sioniste, défendant les intérêts de l’Etat d’Israel.

Face à ces assassinats, les manifestations de soutien au peuple palestinien ont éclaté un peu partout.  10440760_311381502351521_6047198099732670235_n
Le gouvernement francais, fidèle à sa tradition impérialiste, a une nouvelle fois réprimé le mouvement pro palestinien. 38 interpellations en une seule manifestation pour jets de projectiles, violences contre les forces de l’ordre et outrage. Manifestation interdite car le gouvernement protège l’extrême droite radicale et plus particulièrement la Ligue de Défense Juive (LDJ) qui enchaine mensonges et provocation. Ligue de défense juive, groupuscule d’extrême droite ouvertement sioniste, qui s’est attaquée à la manifestation pro-palestinienne de Paris.

Le gouvernement a voulu couper tout élan populaire de solidarité envers le peuple palestinien pour plaire à la ligue de défense juive et à ses soutiens.

10418190_306140229542315_6147799247191858691_nIl est alors facile de s’arrêter à ses seuls faits pour stigmatiser toute la communauté juive. Mais la réalité est tout autre. La lutte des classes est une réalité: il existe un conflit entre les intérêts de la classe dominante et ceux du peuple. La lutte anti sioniste pour la Palestine libre n’échappe pas à cette analyse. Et même en reconnaissant que l’Etat d’Israël est un état sioniste, nous condamnons fermement tous discours simplistes qui parlent d’un « complot » juif et qui utilisent l’anti sionisme pour cacher l’ anti sémitisme. La lutte contre le sionisme est avant tout une lutte contre le racisme et elle ne peut être menée avec des antisémites et ceux qui stigmatisent les juifs.

En effet, à Toulouse, nous avons aussi remarqué la présence de partisans de Soral et des journalistes de l’Agence Info Libre que nous avions vu couvrir la plupart des rassemblements des « quenellistes ». Manipulant la lutte anti sioniste du peuple palestinien, les Soraliens cherchent à diviser le peuple pour faire passer leur vision antisémite du monde.

Mais ne nous leurrons pas, les manifestations de soutien à la Palestine ne sont pas les lieux ou propager l’antisémitisme. Les campagnes antifascistes et anti-impérialistes ne sont pas là pour propager la haine contre les juifs (et laisse divaguer les manifestants sur un soit disant complot).

Elles sont là pour dénoncer l’État illégitime d’Israël, sa politique sioniste et ses alliés. Elles sont aussi là pour soutenir la résistance du peuple palestinien qui depuis des dizaines d’années subit l’apartheid d’un Etat raciste.

Nous luttons contre une politique raciste, colonialiste et impérialiste menée par l’État israélien.

Contre le fascisme et le sionisme, soutien à la résistance palestinienne !

Relaxe pour les inculpés de la manifestation pro-palestinienne du 19/07 à Paris

Pour plus d’informations sur les mobilisations de soutien au peuple palestinien :

http://couppourcoup31.over-blog.com/
https://fr-fr.facebook.com/CoupPourCoup31

Pour éviter les amalgames:

Sionisme: idéologie politique ultra nationaliste qui cherche à imposer l’État d’Israël par tous les moyens nécessaires.  Toute critique du nationalisme vise alors aussi le sionisme.
Antisémitisme : Doctrine ou attitude d’hostilité systématique à l’égard des juifs

Publicités

Un antisémite de plus vers Toulouse !


Dieudonné: l’antisémitisme s’invite à Toulouse

Le 29 et 30 mai l’humoriste et homme politique Dieudonné donne un spectacle a la salle de spectacle Diagora. Le maire de Montpellier et Perpignan ont récemment fait part de leur volonté de vouloir annuler ce spectacle. Les raisons? Sous couvert d’humour, l’homme politique Dieudonné accumule faits et citations négationnistes et antisémites jusqu’au délire conspirationniste. Et les faits parlent pour lui.


En effet l’humoriste ne s’est pas caché de son amitié avec Faurisson qu’il a même invité à un de ses spectacles. Proche de l’extrême droite et des mouvances néo nazies, Faurisson est un ponte du négationnisme.
Très proche du régime iranien, il multiplie les interventions professorales pour diffuser ses thèses négationnistes et antisémites.Condamné dans des procès pour « incitation a la haine raciale », ce personnage n’est donc pas un invité comme les autres dans ses spectacles. Rajoutant à cela que Dieudonné à demandé à Jean Marie le Pen d’être le parrain de son enfant et qu’il met en scène Kemi Seba, activiste antisémite, on voit bien comment l’humoriste se sert de ses spectacles pour développer un discours politique réactionnaire.


En 2009, le pas a été largement franchi avec la candidature de Dieudonné sur la liste du Parti Anti Sioniste, soutenu par divers groupes d’extrême droite comme Égalité et Réconciliation fondé par Alain Soral (qui rejoint sur de nombreux points les thèses du Front National) ou le Centre Zahra (soutenu et financé par les dictatures syrienne et iranienne). Ses spectacles sont truffés de référenceS antisémites et ses multiples déclarations, toutes plus farfelues les unes que les autres, confirment son idéologie nauséabonde. Ainsi pour l’artiste le mariage pour tous est un «projet sioniste qui vise à diviser les gens»…  Cela pourrait prêter a la dérision si elle ne cachait pas des propos ouvertement antisémites et partisan de la théorie du complot comme lorsqu’il énonce « Les juifs, c’est une secte, une escroquerie. C’est une des plus graves parce que c’est la première. »
En 2011, Dieudonné a également trouvé des soutiens au sein du régime iranien pour financer son prochain film : L’antisémite. Ce rapprochement avec un régime qui massacre ses opposants et interdit toute opposition est logique de la part de quelqu’un qui est prêt à s’allier avec quiconque lutterait contre la domination impérialiste et un soi-disant complot juif.

Contrairement à Dieudonné qui amalgame antisémitisme et anti-sionisme, il faut déjouer cette ambiguïté en rappelant que l’anti-sionisme est un combat antiraciste par nature.

Force est de constater que depuis des années Dieudonné n’est plus qu’un militant d’extrême droite raciste et conspirationniste. Il reste d’autant plus dangereux qu’il bénéficie encore à tort, d’une aura d’homme « subversif ». Nous refusons que, sous couvert de création artistique douteuse, un militant d’extrême droite puisse continuer à répandre sa haine et son idéologie puante.

A Toulouse et ailleurs, pas de place pour le racisme sous toute ses formes !

Pour un antifascisme et un anti-sionisme radical !

Signataires: Alternatifs 31, Alternative libertaire 31, Coup pour coup 31, Confédération nationale du travail 31, OCML-Voie prolétarienne 31, Union antifasciste Toulousaine.