Projection et rencontre


En partenariat avec Alternative Libertaire et le cinéma Le Cratère, nous organisons:

  • une rencontre avec Matt Gallandier et Sébastien Ibo autour du livre Temps obscurs.  Nationalisme et fascisme en France et en Europe, aux éditions Acratie.
  • la projection du film « The antifascists », de Patrick Oberg et Emil Ramos

Synopsis du livre:

L’objectif de cet ouvrage est de comprendre pourquoi l’extrême droite a fait ces dernières années un tonitruant retour au premier plan de la scène politique en Europe et particulièrement en France. Sa dynamique est-elle similaire au fascisme des années 1930 ?
Après avoir étudié le fascisme historique, nous proposons d’analyser son renouveau idéologique, ainsi que son rapport au localisme et à l’international. Dans une perspective de synthèse, avec un langage simple et clair, cet ouvrage entend offrir une analyse matérialiste pensant en termes de classes sociales le nationalisme et l’extrême droite.

Synopsis du film:

Une guerre de basse intensité est en train de se dérouler dans les rues d’Europe dont le but est le fascisme. Ce documentaire nous embarquent derrière les masques des groupes militants dits antifascistes. En 2013 un groupe armé de nazis attaquent une manifestation pacifique à Stockholm et plusieurs personnes sont blessées. En Grèce le parti néo-nazi Aube Dorée est devenu le 3e parti aux élections et à Malmö l’activiste Showan Shattak et ses ami.e.s sont attaqués au couteau par un groupe de nazis, il finit dans le coma.

Dans ce portrait des antifascistes de Grèce et de Suède nous présentons des personnages-clés qui expliquent leur avis sur leur politique radical, mais aussi pour questionner le niveau de leur propre violence et militantisme.

Le lien de la Horde en cliquant juste ici

Publicités

Heather Heyer – A jamais dans nos luttes


Festival antifasciste #5


L’Union Antifasciste Toulousaine et l’association Kartier Libre organisent leur cinquième festival antifasciste sur Toulouse du 8 au 15 octobre 2016 !

affiche-festival-antifa-5

L’objectif ? Rappeler que Toulouse est et restera une ville antifasciste et que l’extrême droite n’a sa place ni dans nos rues, ni ailleurs.
Chaque année, ce festival nous offre la possibilité d’organiser, autour d’un programme riche et varié, des séries de discussions, de débats et de rencontre pour faire vivre la culture antifasciste (mais aussi nous permettre d’offrir une tribune à tous les militants et militantes qui se battent pour la lutte des classes et l’égalité sociale). Tout en se retrouvant autour de deux soirées de concerts organisées avec nos camarades de l’association Kartier Libre.

Depuis cinq ans, ce festival continue de faire vivre notre combat et son histoire. Des FTP-Moi à notre camarade Clément, nous rendons ainsi hommage à celles et ceux qui se battent pour faire vivre la solidarité antifasciste.

Et ce combat est d’autant plus d’actualité avec la mascarade électorale qui se profile à l’horizon et sa formidable tribune pour la logique raciste, islamophobe et antisémite de l’extrême droite. Dans le climat actuel préélectoral et la main-mise du discours du Front National, nous devons rappeler avec force que l’antifascisme est un combat quotidien.
En effet, les idées nauséabondes du Front National continuent inlassablement de se déverser dans tous les partis et médias dominants et s’implante lentement mais durablement dans les esprits. Stigmatisation continue des migrant.e.s via la jungle de Calais, manipulations et stratégie du bouc émissaire contre la légitime vague migratoire qui a suivi la guerre colonialiste en Syrie, le Front National s’appuie toujours sur les mêmes relents racistes. Et la conférence co-organisée avec la Horde ouvrira aussi ce moment de débat.
Mais au delà du Front National, nous dénonçons aussi cette année les « régimes démocratiques » qui fondent leurs existences et leurs
identités dans un fonctionnement violent, autoritaire et muselant les minorités progressistes et révolutionnaires. C’est dans cet objectif que
nous diffusons la projection du film de Costa Gavras, État de siège.
Un moment de plus pour rappeler notre solidarité internationale pour toutes celles et ceux qui luttent contre le fascisme chez eux.

Toulouse est une terre antifasciste !


Flyer et bannière web :

a3-collage

banniere-fb-pour-page-uat

 

 

Projection/ Discussion Jeudi 2/06


2016.06.02 projection une vie de lutte V01internetL’Union Antifasciste Toulousaine vous invite après la manifestation en hommage à Clément et aux victimes du fascisme à une projection/discussion qui aura lieu à la Chapelle, 36 rue danielle casanova, toulouse, à partir de 21h ce jeudi 2 juin 2016.

Le documentaire « Une vie de lutte » a été réalisé suite à l’assassinat de notre ami Clément. C’est un groupe d’antifascistes berlinois (NEA) qui ont pris cette initiative. Ils sont allés à la rencontre des membres de l’AFA Paris-Banlieue ainsi que d’autres antifascistes afin de revenir sur la mort de notre ami, les mouvements d’extrême-droite et les ripostes antifascistes dans la capitale.

L’occasion pour nous de nous et vous retrouver après la manifestation et de poursuivre nos luttes, au delà de la commémoration.

Face au fascisme et au capital: révolution sociale !


photo

Rassemblement contre le meeting de campagne du FN !


Les 6 et 13 décembre prochain auront lieu les élections régionales pour la nouvelle région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. Louis Aliot, candidat du Front National, vient réaliser son meeting de campagne samedi 21 novembre 2015.

Louis Aliot est l’un des cadres du Front National. Viscéralement raciste et colonialiste, ce fils de pied-noir soutient et fait vivre la mémoire des membres de l’OAS et des défenseurs de l’Algérie Française dans la plupart de ses meetings. Cela donne le ton du meeting du 22 novembre. Mais en tant qu’homme politique opportuniste, il est aussi l’un des acteurs de la stratégie récente de « dédiabolisation » du Front National. Il cherche par tous les moyens à rendre le Front National plus présentable sur la forme, même si sur le fond il reste complètement raciste, sexiste, homophobe.

Défendre les patrons, attaquer les classes populaires !

Le FN fait semblant de défendre les conditions de travail et de vie de ceux qui subissent la crise, mais au final il défend depuis toujours les notables. affiche format legerIl n’est d’ailleurs pas surprenant de voir que Louis Aliot participe seulement à deux meetings à Toulouse, celui de la Manif pour tous, organisation homophobe, et celui des entrepreneurs de la région. Seul le petit patronat local l’intéresse. Mais le FN a compris que le combat contre la crise qui touche les travailleurs doit être la base de son discours s’il veut récolter plus de voix. C’est pour cela, notamment, qu’il investit les syndicats. Au final cette stratégie n’a pour but que de reprendre et de vider l’espace syndical de toute lutte radicale et anti capitaliste pour attaquer mièvrement le grand patronat et caresser à nouveau le petit patronat. Mais aucune de leurs propositions ne défend le droit des travailleurs, cassé depuis des années par les gouvernements successifs.

Populisme et électoralisme

Cette logique de voix, le Front National a une façon visible de la mettre en place: elle consiste à se démarquer des autres partis (le système UMPS) pour faire croire qu’il est différent. Mais le FN est aussi un parti opportuniste et électoraliste comme les autres. Il ne défend ni les travailleurs ni ne remet en cause les racines du mal: le capitalisme. Tout leur argumentaire se base sur le racisme et leur solution est la « priorité nationale ».

Le FN et son seul mot d’ordre: le racisme !

Malgré tous ses efforts pour se rendre éligible, le Front National n’a aucune solution à proposer si ce n’est un programme basé sur le racisme outrancier. Supprimer l’Aide Médical d’État (AME) (comme si cela comblerait les déficits de milliards d’euros de l’État), arrêter l’immigration de travail/ du regroupement familial, supprimer le droit du sol (et réimposer le droit de la suprématie blanche), supprimer la double nationalité (…sauf pour les cas de double nationalité avec un autre pays de l’Union européenne)…

Il propose notamment une réforme du droit d’asile pour le limiter à quelques centaines de cas par an et l’obligation de quitter le territoire pour les étrangers au chômage depuis plus d’un an. On ne peut définir cela que comme de la xénophobie ordinaire, il s’agit ici d’accuser les immigrés de tous les maux. Autant de postures politiques qui marquent leur obsession raciste infondée.

Samedi 21 Novembre à la salle Jean Mermoz est prévu un meeting de Marion Marechal Lepen et Louis Aliot. Ça sera la bonne occasion pour leur rappeler que Toulouse déteste le racisme, la xénophobie et l’homophobie. Toulouse est et restera une ville antifasciste

NON AU FN NI A TOULOUSE NI AILLEURS !
Rassemblement le 21 novembre 18h00
Métro Empalot

27/10/2005 – 27/08/2015 On n’oubliera jamais Zyed et Bouna


final

Soutien à I.A.A.T.A


On partage ci-dessous le texte d’appel posté sur I.A.A.T.A suite à une arrestation dans le cadre d’un texte publié sur leur site.

Solidarité avec les médias libres, solidarité avec I.A.A.T.A

Rassemblement le 29 juin à 12h devant le Palais de Justice

Le 29 juin 2015, à 14h, au palais de justice de Toulouse, une personne passe en procès.
Identifiée 1 74 09 99 etc, elle a été arrêtée le 6 mai, à 6h30 du matin, a subi 10h de garde-à-vue.
Elle est accusée de « provocation publique à la commission d’un délit ou d’un crime ».
Elle encourt cinq ans d’emprisonnement et 40 000 € d’amende.

L’objet du délit  : Un article paru le 1er mars, sur le site internet d’information, IAATA (Information Anti Autoritaire, Toulouse et Alentours).

Le contenu : Un compte-rendu critique de la manifestation à Toulouse du 21 février 2015, contre les violences policières et en soutien aux ZAD (Zones A Défendre).

Ce qui pose problème à la justice : On y trouve des propositions concrètes d’organisation des manifestant-e-s face à la violence policière.

C’est quoi ce site ? IAATA est un site d’infos, ouvert à la publication, dans lequel plus d’une centaine de personnes ont déjà posté des articles.

Pourtant, la justice attribue à une seule personne la responsabilité de l’ensemble des écrits, et pour cela l’érige en « directeur de publication ».

arton731Dans un contexte de surenchère répressive, le 26 octobre 2014, sur les terres d’un projet de barrage à Sivens (dans le Tarn), un manifestant, Rémi F. est tué par la gendarmerie. S’ensuit à Toulouse une série de manifestations très encadrées par les forces de l’ordre et réprimées par la justice.
Bilan (provisoire) : 69 arrestations, 40 procès, des dizaines de milliers d’euros d’amende, des mois de prison avec sursis, 9 personnes écrouées, et des procédures toujours en cours…

Le pouvoir n’admet aucune opposition, aucune réaction collective. Il prend systématiquement pour cible tout ce qui lui résiste. Une manière de retourner la situation, de ne pas rendre de compte sur ses exactions en général et sur cet assassinat en particulier.

Cette fois-ci, c’est sur internet que la justice cherche à créer de nouveaux coupables. Voilà comment un Toulousain, usager/utilisateur de médias libres, va se retrouver face aux juges.

Il s’agit par ce procès d’attaquer les médias libres (radios, journaux et sites internet indépendants) parce qu’ils sont des outils pour penser par soi-même, pour s’organiser et cesser de croire que les clés de la compréhension de ce monde sont majoritairement détenues par les médias de masse. Ceux-là mêmes qui imposent un prêt à penser unique, uniforme, univoque.

Autour de ce procès, c’est l’occasion de combattre une mécanique bien huilée : un bouc-émissaire poursuivi afin de dissuader des gens « coupables » de pratiques collectives, d’étouffer toute velléité d’action critique, de créer du repli et de la peur.
Se solidariser face à la répression c’est aussi défendre ces espaces qui diffusent un large éventail de courants de pensées, traitent de la réalité du terrain, et décortiquent les rapports concrets de domination.
Face au déploiement de l’arsenal répressif, pour ce procès comme pour tous ceux à venir, il est important de ne pas rester isolé-e face à la justice, de continuer de s’organiser et de se soutenir.

Rassemblement le 29 juin à 12h devant le Palais de Justice

Vous pouvez exprimer votre solidarité sonnante et trébuchante en envoyant des dons à l’ordre de « CAJ » (Caisse d’Autodéfense Juridique) c/o Canal Sud 40 Rue Alfred Duméril 31 400 Toulouse

comité de soutien à 1740999
contat : comitedesoutien@riseup.net

Rappel des événements du 2 au 4 juin 2015


MARDI 02/06 – 20H :

CONCERT EN HOMMAGE A CLEMENT

MERCREDI 03/06 – 19H:

PROJECTION DU FILM

« ACTA NON VERBA » + DEBAT

JEUDI 04/06 – 18H30:

MANIFESTATION EN HOMMAGE AUX VICTIMES DU FASCISME

 

concert proj Signataires

 

 

 

 

 

Palestine vivra ! Palestine vaincra !


ob_f829bc_affiche-palestine-coup-pour-coup-31Une vague de répression s’abat depuis plusieurs jours sur toute la Palestine. Des raids meurtriers frappent Gaza qui, depuis 2007, est asphyxié par un blocus inhumain. Des centaines de nouvelles arrestations ont été menées ces dernières semaines par l’occupant sioniste qui persiste dans sa volonté de maintenir ce déni du droit qu’est la détention administrative. Celle-ci a conduit les prisonniers à se mettre en grève de la faim. La répression s’abat sur toute la Cisjordanie et Jérusalem avec de nombreuses victimes, morts et blessés, la dernière connue étant un jeune Palestinien de Jérusalem-Est, Mohammed Abu Khdeir, torturé et assassiné.

Le prétexte de l’enlèvement tragique de trois colons israéliens ne saurait masquer la volonté israélienne de poursuivre la conquête coloniale de la Palestine et d’imposer au peuple palestinien l’apartheid avec son ordre répressif et raciste.

C’est à une répression de grande ampleur que se préparent les dirigeants israéliens forts de la complicité des dirigeants occidentaux.

Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 appelle à une large mobilisation de solidarité envers le peuple palestinien. Nous exigeons l’arrêt immédiat des attaques israéliennes, la levée du blocus de Gaza et la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens !

 10330422_828663370479819_3391806545998065752_n

Vive la lutte du peuple palestinien

     Rassemblement Jeudi 10 Juillet – 19H

Square Charles de Gaulle (Métro Capitole – Toulouse)