1er mai : ni oubli, ni pardon !


Il y a 20 ans Brahim Bouarram était assassiné par un groupe de militants nationalistes membres du FN qui venaient assister au rassemblement organisé par leur parti politique. Ils l’ont jeté à la Seine, un 1er mai triste comme un 17 octobre.13095784_1094497500614691_4943229718675102085_n

1995 c’était aussi l’année du meurtre d’Ibrahim Ali.

C’était entre deux tours d’élections présidentielles.

Sept ans après, en 2002, le FN était au second tour.

20 plus tard le Front National est aux portes du pouvoir.

Sa doctrine est la même, son racisme intact, ses modalités d’actions inchangées. La société française s’est résigné à punir les minorités et les pauvres plutôt que renoncer à un petit confort à crédit grappillé à force de pillages. L’antiracisme moral ne fonctionne pas, il s’est éteint de la pire des manières en janvier dernier.

 

PAS DE CONCERT POUR LES NAZIS


Alors que ce 1er avril 2016, à Marseille et dans 8 autres départements, le Blood&Honour Hexagone vient de subir un coup de filet et 3 de ses membres traînés en justice (pour « association de malfaiteurs, acquisition, détention et cession d’armes en bande organisée et participation à un groupe de combat. »), c’est en toute impunité que les néonazis toulousains semblent pouvoir s’organiser et se développer.

ucodel
Ni les tags racistes et les croix gammées, ni les agressions islamophobes ou antisémites, ni les prières homophobes ou les tentatives de manifestations nationalistes vécues à Toulouse ces derniers temps ne semblent alarmer le pouvoir en place. Et pour cause. Mais ceci est une autre histoire et ce qui nous préoccupe ici et maintenant c’est l’organisation d’un concert néonazi aux portes de notre ville, que nous voulons construire métisse et populaire, contrairement à ceux qui la veulent blanche et bourgeoise.

Les groupes programmés, le public attendu, les organisateurs de ce concert : tout est réuni pour une sacrée fête nazie ce soir là. Alors il est temps de leur gâcher la fête ! Ce dossier veut aussi informer et prévenir largement les habitant.e.s de Toulouse et alentours. Pas pour faire peur, en étant alarmiste, comme le font les socialistes et autres prétendants au trône, mais dans l’idée d’amener à la portée de tou.te.s les informations nécessaires. Afin d’organiser la résistance et de construire l’autodéfense et la solidarité que nécessite une telle situation.

Le lien vers ce dossier trés complet et intéressant se trouve ici ou directement sur ce site:  https://antiractolosa.noblogs.org/

CONSPI, CASSE TOI EN ATLANTIDE ! V2.0


Sans nom 2(1)   Il nous semblait important de mettre le texte « Conspi, casse toi en Atlantide » à jour. Au delà du trait d’humour sympathique, le manque d’articles complets et accessibles sur le sujet est cruel. L’ancienne version nous semblait plutôt approximative et bien sûr les situations évoluent.

   A l’heure de l’abandon des médias traditionnels, tout un.e chacun.e cherche à avoir une source d’information fiable sur internet. Les grandes chaînes de télévision offrent une vision de l’actualité toujours au service des dominants. Cet abandon des médias traditionnels est très probablement une avancée pour celle ou celui qui cherche à penser par elle ou lui-même.
Cependant, internet est une immense constellation d’informations dans laquelle on peut retrouver tout et son contraire.

L’erreur de celui ou celle qui abandonne les mass-médias serait et est souvent de perdre tout esprit critique au moment de chercher une information fiable sur la toile. Le sensationnalisme a souvent raison de la raison. En effet, après avoir pris conscience que les grandes chaînes n’offrent rien d’objectif et de constructif certains sont tentés de s’abandonner à un grand n’importe quoi.

Les conspirationnistes (ou conspis pour les intimes) l’ont bien compris et aujourd’hui ils font vivre leurs théories fumeuses essentiellement à travers internet. Il est important de bien comprendre de quoi il s’agit et de qui ils sont. Pour commencer, un conspi, ça peut être n’importe qui : toi, ta petite sœur, ton voisin, un candidat à la présidentielle ou même ton daron ! Conspirationniste est un mot large, mais il est utilisé à l’intention de ceux qui croient à un complot, à une conspiration à grande échelle. Certains groupes occultes seraient donc coupables de tous les maux de la terre : guerres, contrôle des masses, abrutissement des populations par voies chimiques etc.

Bien sûr il s’agit systématiquement d’articles qui ne sont pas sourcés, ou qui proviennent d’obscurs sites promettant la plus grande indépendance du monde en mode www.information-deslibrespenseurs-contrelamondialisationduboulevardvoltaire.info

Vous trouverez ici une petite sitographie de pages confusionnistes ou conspirationnistes afin d’éviter de vous faire avoir à votre tour par le confusionnisme ambiant : lien http://www.parasite.antifa-net.fr/liste-non-exhaustive-des-sites-conspirationnistes-et-confusionnistes-version-2015/

Si vous voulez tomber sur de la fausse information, dirigez vous plutôt vers le http://gorafi.fr/, vous aurez au moins peut être la chance d’avoir un fou rire et vous pouvez être sûr que ce que vous lisez est faux.

   Plus sérieusement, au delà de « l’information » sensationnaliste des conspirationnistes, le problème est essentiellement qu’elle finit très souvent par détourner des réalités sociales. Pourquoi lutter contre la casse du code du travail, quand on peut lutter contre « le Nouvel Ordre Mondial ». Pourquoi être révolté par la précarité extrême ou le racisme généralisé quand on peut se révolter contre les Illuminati en lâchant un « FUCK ILLUMINATI /*\ » depuis son canapé. Et les violences policières ? N’en parlons pas, levons plutôt les yeux au ciel pour chercher des chemtrails !
C’est le gros soucis d’internet et de l’accès à des théories vendeuses qui ne reposent sur rien d’autre que l’imagination et le fantasme de posséder une vérité que personne ne connaît. Se « battre » contre les chemtrails, c’est se battre contre des chimères et contre du vent, lutter contre le chômage et la galère c’est nous promettre à tous un avenir meilleur. C’est plus difficile, certes, mais c’est quand même beaucoup plus intéressant pour la communauté!

   Il est important de dénoncer aujourd’hui ce conspirationnisme ambiant. D’autant plus qu’en des temps où la politique et la géopolitique sont on ne peut plus complexes, Facebook et Youtube regorgent de théories farfelues pour celles et ceux qui cherchent à s’éviter l’effort de penser. Il est en effet plus facile d’attribuer la responsabilité des récents attentats aux Illuminati plutôt que de dénoncer l’impérialisme et le capitalisme qui ont mené à la situation actuelle.

Heureusement quelques courageux et courageuses prennent le temps de démonter la désinformation qui circule sur nos boîtes mails et sur Facebook : nous vous conseillons de jeter un œil à www.debunkersdehoax.org/ et www.hoaxbuster.com/.

A la suite de cette article, si vous avez passé les 6 derniers mois à vous informer sur www.information-deslibrespenseurs-contrelamondialisation.vraieinfo, vous devez certainement vous demander où vous informer !

   Pour les Toulousain.e.s, commencez par faire un tour sur https://iaata.info/ . C’est un site participatif dans lequel nous avons confiance. Pour les autres villes, vous trouverez les équivalents de Iaata ici : https://mutu.mediaslibres.org/

Bien sûr, vous vous pouvez aussi vous informer sur notre blog et sur le Facebook (même s’il nous arrive à nous aussi de laisser passer une coquille de temps à autres.)

Vous pouvez aussi continuer à lire les « grands journaux nationaux» (LeMonde, Médiapart etc.) en confrontant les sources et en gardant votre esprit critique.

Pour finir s’il est besoin de le rappeler, lisez des livres, faites vivre les librairies militantes et n’hésitez pas à relire les classiques. De Bourdieu à Foucault en passant par Daniel Guérin, Marx, Bakounine ou Zola, lisez tout ce que vous pouvez. On pourra tout nous voler mais pas notre savoir !

Et n’oubliez pas, le conspirationnisme doit être combattu au même titre que le fascisme et le capitalisme. Il en va de la réussite de nos luttes.

Alors conspi, pour le bien de toutes et tous, casse toi en Atlantide!

Communiqué sur le rassemblement en solidarité avec les réfugié-e-s, contre le racisme, les frontières et le fascisme.


Le 6 Février, le général Piquemal (ancien commandant parachutiste et de la Légion étrangère participait à une manifestation de Pegida (Groupe fasciste « anti-islamisation » originaire d’Allemagne) avant d’être arrêté.

Le 20 Février, des patriotes et nationalistes ont appelé à une manifestation en soutien à ce général et pour « reprendre le pays » sur la place du Capitole.

Face à cette volonté des forces réactionnaires et xénophobes d’occuper l’espace public, nous avons appelé à un contre-rassemblement. Notre mobilisation préalable et notre présence sur la place du Capitole à l’heure de leur rassemblement ont permis l’annulation pure et simple de la manifestation en soutien au général Piquemal.

Nous restons vigilant-e-s et appelons à être plus nombreu-x-ses les prochaines fois,  pour continuer de maintenir l’extrême droite en échec.

Contre les frontières, le racisme et le fascisme, solidarité avec les migrant-e-s de Calais !

Cantine populaire


Lancée dans les années 1870, la cantine populaire est un appel aux ouvriers pour la création d’un restaurant coopératif ouvrier. Lors du siège de la Commune de Paris, ces cantines permettent de soutenir les familles les plus modestes et prennent un véritable essor comme structure de solidarité dans les luttes. Véritable lieu de rencontre et de débat, les cantines populaires sont alors un lieu de rencontre à part entiére de la classe ouvriere comme le deviendront plus tard les bourses du travail.Affiche Cantine Pop bleu foncé

Depuis ce temps, ce mode de restauration n’a cessé de vivre pour permettre d’offrir à tous et toutes un mode de restauration convivial et peu cher. Il permet ainsi de proposer un lieu de solidarité et d’égalité quelque soit la situation sociale (travailleurs précaires, chômeurs, sans papiers) ou les choix alimentaires de chacun.

Ouvert à toutes et tous, l’esprit de cette cantine est de permettre de se rencontrer pour débattre des luttes à venir et de cuisiner pour créer l’échange.

Nous invitons toutes les personnes intéressées à venir se réunir et s’entraider lors de ce repas solidaire qui proposera des plats différents respectueux des convictions politiques et religieuses de chacune et chacun.

Entrée + Plat ou Plat + Dessert 5€
Entrée + Plat + Dessert 7€

Repas sans viande ou avec viande hallal

Solidarité avec les réfugiés !


Le 6 Février, le général Piquemal ( ancien commandant parachutiste et de la Légion étrangère) participait à une manifestation de Pegida (Groupe fasciste « anti-islamisation » originaire d’Allemagne) avant d’être arrêté. Le 20 Février, des patriotes et nationalistes appellent à une manifestation en soutien à ce général et pour « reprendre le pays ». De telles manifestations de soutien aux racistes qui sévissent à Calais n’ont pas leur place à Toulouse ou dans d’autres villes.

Contre ce rassemblement fasciste et xénophobe rendez vous à 13h Place du capitole le 20 Février ! 

Contre les frontières, le racisme et le fascisme ! 

Solidarité avec les les migrants de Calais !

affiche refu

 

Face au fascisme et au capital: révolution sociale !


photo

Contre l’Etat d’Urgence et pour les libertés !


Des manifestations interdites, des assignations à résidence arbitraires, des policiers autorisés à porter leurs armes en dehors de leur service et à tirer en l’air pendant les manifestations, des perquisitions en pleine nuit dans les quartiers populaires, on parle de quel État policier là ?
Ah oui, la France, en état d’urgence depuis les attentats du 13 novembre et qui s’est engouffrée un peu plus dans la brèche, déjà largement ouverte, de l’Etat policier. La condamnation légitime des actes d’une rare cruauté perpétrés par Daesh ne doit pas nous empêcher de rester critiques face aux mesures autoritaires et liberticides prises par le gouvernement, sous couvert de lutte contre le terrorisme. Pour nous, plusieurs combats sont à mener:

Se battre pour nos libertés
Il faut préserver nos libertés publiques. L’état d’urgence, les assignations à résidence, les perquisitions administratives, les interdictions de manifester ne servent à pas grand-chose face à des terroristes armés et déterminés. Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, l’état d’urgence ne nous protège aucunement du terrorisme ! Par contre, cette restriction des libertés est bien pratique pour soutenir un pouvoir injuste et impopulaire, en muselant toute contestation sociale. Ainsi le samedi neuf janvier à Toulouse, la police a encerclé un repas partagé, organisé en soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le privant de toute visibilité et de possibilité d’interagir avec les passants. des-manifestants-ont-deploye-hier-une-banderole-devant-le_2664641_628x405pL’argument de la « sécurité » ne tient plus quand on pense que les manifestations d’hommage ont été maintenues, tout comme les manifestations commerciales telles les marchés de Noël ou les rencontres sportives… Pour nous l’urgence c’est d’agir pour préserver nos libertés : manifestations, grèves, occupations ! Nous devons construire un rapport de force et c’est maintenant qu’il faut le faire !

Ne pas laisser le racisme s’installer
Les « démocrates » et « républicains » ont beau jeu de s’insurger contre la montée du front national aux élections en appelant à la factice « unité nationale ». En accentuant la répression contre tous ceux et toutes celles qui sont désigné-es comme étranger-es et ennemi-es, ce sont aussi leurs gouvernements soi disant « démocrates » qui ont préparé le terrain à l’idéologie de l’extrême droite. Après les attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre, la population issue de l’immigration a été encore plus stigmatisée. Assimilée en bloc à la religion musulmane, elle a été sommée de s’expliquer et de s’excuser pour des actes qu’elle n’a ni commis, ni souhaités. Elle a même dû faire face à des agressions verbales et physiques, sans parler de suspicions quotidiennes pour une barbe ou une jupe trop longue.

Contre les amalgames, contre les crimes policiers qui tuent les migrant-es et leurs descendants, développons nos solidarités, et ne restons pas sans voix !
Soutenir le peuple kurde, le seul à combattre Daech sur le terrain
Ne pas être spectatrice ou spectateur de cet état des choses, c’est aussi se poser la question de savoir comment véritablement combattre Daech. Arrêtons de serrer les rangs derrière des bombardements états-uniens, russes ou français, qui poursuivent des buts impérialistes qui ne concordent pas avec les intérêts du plus grand nombre !
Soutenons plutôt les forces progressistes kurdes des YPG qui ont infligé une défaite sanglante à l’Etat Islamique à Kobané et mis en place une organisation basée sur la démocratique directe et horizontale. Actuellement les kurdes, renforcés de leurs alliés progressistes arabes sunnites et chrétiens syriens, sont la seule force à combattre Daech sur le terrain, avec succès. Pourtant, certaines de ces organisations sont considérées comme terroristes par l’Union Européenne et les Etats Unis à la demande de la Turquie, dont les relations avec Daech sont bien troubles….Soutenons la lutte du peuple kurde et de ses alliés progressistes contre Daech, en la popularisant, et en la soutenant politiquement et financièrement.

Agissons, occupons la rue !

logo_2015-12-17_meeting-etat-d-urgence-bf892Contre l’état d’urgence et sa prolongation et pour la défense de nos libertés !
Contre les guerres impérialistes et pour un soutien aux forces progressistes kurdes !
Contre le racisme d’État et pour les solidarités !

MANIFESTATION SAMEDI 30 JANVIER

14H – PLACE ARNAUD BERNARD

Signataires : Alternative libertaire 31, C.G.A Toulouse, CNT-f 31, SUD Education 31, Solidaires Etudiants 31, Union Antifasciste Toulousaine

le tract est disponible en version pdf ici

Vous avez dit « sursaut républicain » ?


Selon les médias et les élites, le peuple aurait officiellement sauvé la démocratie. Dans un sursaut républicain, ce dernier a de nouveau stoppé la vague du Front National. Mais combien de fois les politiques vont-ils encore pouvoir utiliser cette épouvantail, de moins en moins efficace, pour nous faire avaler leurs politiques liberticides et néolibérales ? Surement après avoir fini de tuer le peu de liberté qu’il nous reste pour une loi au service du fric et du capitialisme. Utilisant l’état d’urgence pour étouffer toutes contestations sociales (perquisition systématique, assignation à résidence injustifées…) ces braves gens nous parlent de sauver la république et leur vision de la démocratie.

Si, de manière générale, il est vrai que la participation a augmenté de 10% au second tour, qualifier tout cela de sursaut républicain est risible. Pour rappel aux élections régionales de 2004, l’abstention était de 34% contre 41% au second tour. Et si un certain de nombre de personnes se sont laissées convaincre de rejoindre les urnes pour la politique du moins pire, il est amusant de noter que de nombreuses personnes ont préféré le bulletion blanc au second tour. Ainsi dans les régions où le choix devait se faire entre UMP et FN, comme dans la région PACA, les votes dits « non-exprimés » ont pris +5% pour un total de 8%.

Au final nous continuons de nous désintéresser des  jeux électoraux, qui ne sont même plus un lieu de confrontation d’idée, tant les politiques pensent tous la même chose. Mais, au délà, le problème reste la confusion entre politicien et politique. Nous ne devons pas laisser les pleins pouvoir à ceux que nous refusons d’élire.

S’il faut se méfier de l’épouvantail du FN, il faut aussi avoir conscience de son pouvoir et de l’influence de ses idées. En nombre de votes, le FN a obtenue 1 800 000 voix de plus que lors des élections de 2002, soit presque la moitié de l’augmentation  du nombre d’inscrits. Le principal danger du FN reste que ses idées sont déjà au pouvoir et tente déjà de nous représenter et de porter notre voix.

Face au Front National, résistance populaire !

Soutien aux inculpés de la campagne BDS


Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann sont convoquéEs au tribunal correctionnel de Toulouse le 9 décembre.

Leur crime. Ils sont poursuivis pour « entrave à l’exercice normal d’une activité économique » à à la suite d’un dossier monté par deux organisations proisraéliennes (dont la section locale LICRA) et adressé au Procureur de la république.

affiche_BDS_projet_final_pour_siteLes faits. Il s’agissait de deux distributions de tracts dans l’espace public toulousain en décembre 2014 et février 2015.

Pourquoi un tel déploiement judiciaire pour 4 dossiers vides ? Devant les succès de la campagne BDS partout dans le monde, le gouvernement israélien – de droite et d’extrême droite raciste – a défini la campagne BDS comme une « menace stratégique » et il reçoit le soutien du gouvernement français qui poursuit la criminalisation des actions militantes BDS qui avait démarré en 2010 avec la circulaire Alliot-Marie.

Ces distributions s’inscrivaient dans le cadre de la campagne internationale Boycott – Désinvestissement – Sanctions qui est, à l’image de celle du boycott de l’Afrique du Sud dans les années 80, une démarche citoyenne et non violente, initiée par la société civile palestinienne pour lancer un courant d’opinion mondial en faveur du respect des droits des Palestiniens et pour en finir avec l’impunité de l’état d’Israël.

Nous considérons que le droit de critiquer un Etat qui ne respecte pas le droit international, qui occupe, colonise et pratique une politique d’apartheid, ne peut être remis en question. Ce droit se trouve au cœur même de la notion de société démocratique. Nous dénonçons, avec force, tous ceux qui  prétendent y voir de l’antisémitisme pour faire taire toute condamnation de la politique israélienne.

BERNARD, JEAN-PIERRE, LOIC et YAMANN – et  tous les militantEs de la campagne BDS en procès – doivent être relaxéEs. Nous demandons l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie et le respect de la liberté d’expression pour la campagne BDS et pour la solidarité avec le peuple palestinien.

Le pot de soutien ici  et la page Facebook de soutien ici

RASSEMBLEMENT MERCREDI 9 DECEMBRE 

13 H – Palais de Justice

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 98 autres abonnés