Defend Exarcheia

Depuis cet été le nouveau gouvernement grec lance une offensive sans précédent depuis la fin de la dictature des colonels contre les mouvements révolutionnaires et ses différents lieux d’expérimentation, dont le quartier athénien d’Exarcheia (pour plus d’info : http://blogyy.net/).

Dimanche 15 septembre, au lendemain d’une manifestation qui rassembla plusieurs milliers de personnes à Athènes au slogan de « no pasaran » et de « defend Exarchia » nous nous sommes retrouvé.e.s avec des camarades de la C.N.T et de la F.A pour exprimer notre soutien aux camarades en lutte pour que vivent les lieux autres (non régies par les mécaniques de discrimination qui caractérisent nos sociétés).

19-09-15 Def exar 1

 

Egalement une occasion d’aprendre et de s’entrainer à manier la bombe de peinture.

 

 

Publicités

Projection-Débat Trouble #21 : TERRES ET LIBERTÉ

   On se retrouve jeudi 3 octobre à 20H30 au café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / à 300 mètres du métro Saouzelong) pour la projection du documentaire Trouble mensuel. Pour cet épisode : les luttes modernes contre la colonisation. Cet épisode s’inscrit aussi dans le cadre de la campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Militant communiste libanais, il a été condamné en France en 1987 comme fondateur supposé des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises. Avec maintenant 36 ans de détention c’est le plus vieux prisonnier politique de notre pays. La projection se fera en présence du collectif Palestine vaincra qui nous présentera cette campagne et l’actualité palestinienne.

 

    Depuis les conséquences génocidaires de la «découverte» accidentelle du Nouveau Monde par Christophe Colomb, aux empiétements toujours plus profonds des colonies israéliennes sur la Cisjordanie, cinq siècles de colonialisme européen ont longtemps assombri ce monde. La colonisation a découpé le globe selon la logique d’accumulation, imposant des frontières artificielles sur des terres étrangères et cherchant à soumettre des populations indigènes par un endoctrinement religieux et les autres par la force des armes. Mais les régimes coloniaux ont toujours échoué à écraser la volonté des peuples colonisés de se défendre. Et la raison en est simple : l’occupation engendre la résistance.

Celles et ceux d’entre nous qui n’ont jamais connu la colonisation, ont beaucoup à apprendre de ceux qui mènent cette résistance. Nous avons également un impératif de principe de nous aligner sur ceux qui font face à des formes aiguës de violence et de dépossession étatiques.

À cette fin, cet épisode de Trouble s’appuie sur deux exemples de lutte anticoloniale contemporaine – ceux que mènent les Palestiniens et les Mohawks de la Confédération des Haudenosaunee contre leurs oppresseurs respectifs, les États colonisateurs israéliens et canadiens, dans l’espoir que ces leçons augmente notre capacité à produire une solidarité significative et sans frontières.

Bande-annonce du documentaire : https://sub.media/video/trouble-21-land-and-freedom-trailer/

Date : le   Jeudi 3 Octobre à 20H00
Lieu : Café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / à 300 mètres du métro Saouzelong)
Durée : 40 minutes en VOSTFR puis débat
Prix : Participation libre

logo trouble

A propos de Submedia

Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être projetée en groupe, en équipage, en public. Nous espérons que ces vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’actions locales.

Fondé en 1994, SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux.

Leurs films ont été diffusés dans le monde entier dans des centres sociaux et des cinémas, ils ont aussi été regardés des millions de fois sur Internet.

Pour plus d’informations sur SubMedia : Site Web, Facebook, Twitter

Projection-Débat Trouble #20 : «Des deux cotés du mur – contre une société carcérale»

On se retrouve jeudi 5 Septembre à 20H30 au café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / à 300 mètres du métro Saouzelong) pour la projection du documentaire Trouble mensuel. Pour cet épisode : les prisons et la lutte contre l’enfermement.

Pour celles et ceux qui se trouvent à l’intérieur, la lutte contre les prisons est souvent une lutte pour la survie, un combat constant pour préserver sa dignité dans un endroit conçu pour vous abattre.

Pour celles et ceux qui se trouvent à l’extérieur, la prison est une bataille pour maintenir des liens avec les personnes que l’État voudrait vous faire oublier.

Les prisons sont construites pour être des forteresses impénétrables, des sanctuaires du pouvoir et une menace quotidienne qui nous oblige à accepter une vie d’exploitation et d’abus. C’est une expérience perpétuelle sur la régulation et la psychologie des personnes, et une usine clandestine qui utilise le travail forcé des prisonniers. La lutte pour leur abolition est décourageante. Mais peu importe si vous êtes à l’intérieur ou à l’extérieur, leur existence continue d’être un affront à la notion même de liberté… et une raison de plus pour résister.

Cet épisode contient des entrevues exclusives avec El Jones, Jackie Wang, Sean Swain, ‘Sylvie’ & ‘C’.

-> Pour en apprendre plus n’hésitez pas à vous rapprocher du Genepi !

-> Des guides d’auto-défense juridique et des brochures seront distribuées gratuitement à l’entrée du bar !

-> Si vous souhaitez témoigner, n’hésitez pas à venir ! Ou si vous avez connaissance d’un collectif ou d’un intervenant.e qu’il serait intéressant d’inviter, merci de contacter l’UAT. Elle essaiera de les faire venir, dans la mesure des moyens dont elle dispose.

Bande-annonce du documentaire : cliquer ici

Date : le  Jeudi 5 Septembre à 20H30
Lieu : Café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / à 300 mètres du métro Saouzelong)
Durée : 39 minutes en VOSTFR puis débat
Prix : Participation libretrouble 20 parloir

 

A propos de Genepi

Le début des années 1970 est marqué par de violentes émeutes au sein des établissements pénitentiaires. Les pouvoirs publics décident alors d’ouvrir les portes des prisons à des intervenants extérieurs en instaurant un lien entre les étudiants et les personnes incarcérées. C’est ainsi que le 26 mai 1976, le GENEPI voit le jour. 

Aujourd’hui, 1600 étudiants bénévoles agissent pour la réinsertion des personnes incarcérées par trois types d’action : intervention auprès des détenus, sensibilisation du public aux problématiques de la prison et réflexion sur le milieu carcéral.

Pour plus d’informations sur Genepi : Site Web, Facebook

 

A propos de Submedia

Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être projetée en groupe, en équipage, en public. Nous espérons que ces vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’actions locales.

Fondé en 1994, SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux.

Leurs films ont été diffusés dans le monde entier dans des centres sociaux et des cinémas, ils ont aussi été regardés des millions de fois sur Internet.

Pour plus d’informations sur SubMedia : Site Web, Facebook, Twitter

logo trouble

Contre le G7, pour un autre monde : du 19 au 26 août, mobilisons-nous et organisons-nous

Mise à jour : Nos camarades antifascistes du Pays Basque nord ont quitté la plateforme G7EZ. Les raisons : la volonté de différencier des bons et des mauvais manifestants mise en avant par certaines organisations et partis appartenant à cette plateforme.(1) Nous retrouvant dans les positions des antifasciste du Pays Basque nord nous ne pouvons que les rejoindre et nous nous dissocions de cette plateforme tout en encourageant la lutte contre G7. Pour suivre l’actualité de lutte nous vous conseillons maintenant le site suivant : https://g7borroka.info/

Par ailleurs, si vous comptez vous y rendre n’oubliez pas les outils mis en ligne sur IAATA : https://iaata.info/Des-nouvelles-de-Biarritz-3533.html

(1) https://g7borroka.info/ipeh-antifaxista-quitte-la-plateforme-g7-ez/

 

Contre le G7, nous relayons et soutenons l’appel de la plateforme G7EZ :

Du 24 au 26 août, 7 des chefs des États parmi les plus riches de la planète se retrouvent à Biarritz sous la présidence de la France.

De plus en plus autoritaires et bellicistes, ces 7 puissances se rencontrent pour perpétuer un système au service des plus riches et des multinationales. Il est temps de stopper ce système mortifère. Face à leurs faux discours, il est nécessaire de nous mobiliser au Pays Basque pour nous y opposer par nos idées, nos alternatives et nos luttes et imposer l’urgence écologique et sociale.

Dans l’organisation de ce contre-sommet les obstacles sont nombreux et les interdictions contraignantes et liberticides. Refusons de céder à la peur ou de nous laisser impressionner par les menaces et les intox diverses. Nous lançons un appel déterminé et serein à participer massivement aux mobilisations organisées par la plateforme G7EZ ! De la même façon nous appelons tout un chacun·e, travailleurs/euses, commerces, entreprises à refuser toute collaboration ou participation à l’organisation de ce G7.

Programme des mobilisations organisées par la plateforme G7EZ !*

• Samedi 22 juin manifestation de la province du Gipuzkoa à Donostia (17h place Easo)
• Samedi 13 juillet manifestation à Biarritz (17h, hippodrome des Fleurs) suivi d’un concert au Gaztetxe de Biarritz
• du 19 au 24 août, village et sommet des alternatives (Urrugne, Hendaye, Irun). Voir ci-dessous.
• Samedi 24 août manifestation à Irun-Hendaye
• Dimanche 25 août à midi : Au delà de leurs zones rouge et bleu, constitution de la zone arc-en-ciel par des rassemblements dans 7 places de Anglet, Bayonne ou Biarritz contre l’interdiction de manifester.

Durant le sommet des alternatives des conférences, débats, constructions de résistances se dérouleront à l’initiative de nombreux mouvements, associations, syndicats du Pays Basque et d’ailleurs. Ce sera un point de convergence important des combats qui ont marqué l’année et de construction de nos futures mobilisations. Les débats seront structurés autour de sept thématiques :

1. Pour un autre monde, sortons du capitalisme et de la dictature des multinationales
2. Contre la destruction de notre planète, protégeons la terre, défendons le vivant
3. Pour un monde radicalement féministe, à bas le patriarcat
4. Respectons la diversité et la liberté des peuples, pour un monde décolonial et sans discriminations
5. Pour une démocratie sociale et les mêmes droits pour toutes et tous, à bas l’autoritarisme
6. Pour un monde juste et basé sur la solidarité entre les peuples, à bas les guerres et l’impérialisme
7. Personne n’est illégal sur cette planète, abolition des frontières pour les êtres humains

Au-delà de lutter contre ce G7 qu’on nous impose, ce contre-sommet sera également l’occasion de partager des solutions concrètes pour une politique mondiale qui lutte efficacement contre les inégalités, la pauvreté, et les désastres écologiques et climatiques. Rejoignez la plateforme G7EZ ! pour envisager ensemble un monde social et juste, respectueux des différences et de l’environnement.

*Des informations complémentaires seront données dans les prochaines semaines au fur et à mesure des avancées dans l’organisation des évènements

Pour plus d’info : https://g7ez.eus/fr/accueil/

Si vous voulez vous rendre là-bas, nous vous conseillons de ne pas y aller seul.e. Si vous êtes sur Toulouse où dans les environs vous pouvez par exemple vous organiser avec Zad 31 qui propose notamment un départ en bus : https://www.facebook.com/events/863055470733502/

Projection-Débat Trouble #19 : « Spectre technologique – surveillance et contrôle des masses »

On se retrouve mardi 23 Juillet à 20H30 au café associatif l’Astronef (3 place des avions –  métro Saouzelong) pour la projection du docu Trouble mensuel.

   Dans l’épisode de ce mois-ci de Trouble, nous nous intéressons à la technologie, plus précisément au lien croissant qui existe entre la collecte de données en masse, l’intelligence artificielle et la surveillance.


   Nous sommes au seuil d’une nouvelle ère. Dans les années et les décennies à venir, les progrès rapides dans les domaines de technologies avancées promettent de restructurer radicalement nos sociétés. Tout comme le moteur à vapeur et l’ordinateur personnel en leurs temps. Les prochaines vagues d’automatisation devraient éliminer des catégories entières d’emplois, suscitant le spectre d’un chômage généralisé et la possibilité de nouvelles formes plus sophistiquées de servitude économique et de contrôle social. Ces transformations se dérouleront sous l’œil attentif d’un état de surveillance de pointe, aidé d’une nouvelle génération de logiciels de reconnaissance faciale répondant à des algorithmes, et de la multiplication des dispositifs « intelligents » en réseau qui enregistrent presque tout ce que nous disons ou faisons.

Aujourd’hui, dans les universités et les laboratoires de recherche et développement de Shenzen, Singapour et Silicon Valley, de nombreuses technologies futures sont conçues par des scientifiques et des ingénieurs travaillant pour le compte d’entrepreneurs militaires et de sociétés de technologie valant plusieurs milliards de dollars.

L’adage selon laquelle « la technologie est neutre » sonnent creux dans un monde dominé par les États voraces et les relations commerciales toujours plus destructrices. Il est clair que ceux qui contrôlent et façonnent le développement technologique et la production sont ceux qui en béniront le plus. Mais au bout du compte, le capital et l’État ne détiennent pas le monopole de l’innovation.

De nombreux et nombreuses anarchistes et hackers travaillent également à la construction de nouvelles technologies pour aider à contrecarrer ce monopole et ouvrir de nouvelles voies de résistance. Et malgré ce que vous avez entendu, les outils du capitaine peuvent être utilisés pour démanteler la maison du maître – à condition que l’on sache où viser.

Cette épisodes contient des entrevues exclusives avec

  • Peter Gelderloos (militant anarchiste et auteur de « Comment la non-violence protège l’État »,
  • Angela Orasch (doctorante et chercheuse spécialisé dans la gouvernance des milieux urbains)
  • Isis Agora Lovecruft (développeuse et cryptographe pour le logiciel de navigation anonyme T.O.R, anarchiste et hackeuse)
  • un anarchiste anonyme.

Bande d’annonce du documentaire : cliquer ici

/ !\ A la fin de la projection des guides d’auto-défense numérique et des brochures seront distribuer gratuitement !

/ !\ Si vous souhaitez témoigner de ce qui vous est arrivé n’hésitez pas à venir ! Ou si vous avez connaissance d’un collectif ou d’un internant.e qui serait intéressant d’inviter, merci de contacter l’UAT. Elle essaiera de les faire venir, dans les moyens qu’elle dispose.


Durée : 37 minutes en VOSTFR + débat
Prix : Participation libre

A propos de Submedia


Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être projetée en groupe, en équipage en public. Nous espérons que ces vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’action local.

Fondé en 1994, SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux.

Pour plus d’informations sur SubMedia : Site Web, Facebook, Twitter