# Justice pour Théo : nouveau rassemblement


Après la manif de mardi 7 février qui a rassemblé 150 personnes, le collectif toulousain de soutien à la famille Traoré appelle (lien Facebook) à se retrouver le samedi 11/02 à 15h place du Capitole :

« Rassemblement pour exiger une justice pour Théo, jeune homme d’Aulnay-sous-bois, victime de violences et de viol par la police. Mais aussi pour toutes les victimes de violences policières ! Que la mobilisation soit la plus large possible ! Que cesse l’impunité policière! Invitez vos contacts et soyons uni.e.s pour demander JUSTICE ! »

manifantirep

Ci-dessous, petite galerie photo du rassemblement manif sauvage du mardi 7 février 2017 et un petit compte-rendu sur paru sur iaata.info :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref retour sur la manif contre les violences policières suite à l’agression de Théo à Aulnay.

# Justice pour Théo : rassemblement


Suite aux violences policières à Aulnay-sous-bois, rassemblons-nous le mardi 7 février 2017, à 18h, au Capitole.

Aulnay-sous-Bois, jeudi 2 février 2017.

manifantirepLa police débarque pour des contrôles d’identité. Un policier gifle un jeune. Théo, qui est en route pour rejoindre des amis, s’interpose. Il est interpellé par 4 policiers. L’un d’entre eux lui enfonce sa matraque télescopique dans l’anus occasionnant de grave blessures. Théo est également frappé au moment de son interpellation, et dans le véhicule de police, il présente des ecchymoses au visage et au niveau du crâne.

Depuis des années les témoignages se multiplient pour révéler les crimes policiers dans toute leur horreur : la police tue, elle mutile, elle blesse, elle viole et tente de détruire psychologiquement tous celles et ceux qui ne rentrent pas dans les cases du système qu’elle défend : les pauvres, les homos, les personnes qu’elle voit comme des étrangers, les gauchistes, les personnes trans…

Et la police se permet encore de venir réclamer toujours plus d’armes , et toujours plus de droits (comme l’aménagement de la légitime défense qui est passée au sénat) pour accomplir sa besogne.

Aujourd’hui face à toutes ces violences et tout ces crimes, face à ce qu’on a infligé à Théo et tant d’autres, face au meutre d’Adama Traoré et ’emprisonnement de ses frères pour avoir juste demander justice, qui peut, encore, ne pas détester la police ?!

Rassemblons-nous le mardi 7 février 2017, à 18h, au Capitole,

et organisons-nous pour montrer notre soutien à toutes les victimes et dire que non les crimes et les violences policières ne sont pas de simples dérapages, mais bel et bien une politique de répression menée par un état raciste et colonial !