Manifestation antifasciste à Agen !


Nous relayons initiative des camarades d’Agen suite aux nombreuses dégradations commises par l’extreme droite.

Appel pour un rassemblement antiraciste à Agen  !

La haine, le racisme ne sont plus le spectre que nos enfants apprennent, ou que vous apprenez pour les plus jeunes, dans les livres d’histoires.

Aujourd’hui,alors que certains se voilent encore la face sur une réalité évidente, nous avons décidé de ne plus nous taire, de nous lever afin de combattre ces idées nauséabondes qui nous menacent au quotidien. Au matin du premier tour des élections municipales, c’est avec tristesse que nous apprenions, au niveau national comme au niveau local, les scores considérables du Front National.

Certains, en ce dimanche 23 mars, ont fait le choix de l’extrême droite, parfois par contestation, parfois par ras-le-bol d’une politique conventionnel trop peu efficace, mais surtout par peur.Cette peur de l’étranger, cette volonté de retour « aux valeurs» françaises que disent défendre les candidats de la vague bleu marine ne sont qu’une grande fumisterie. Les tentatives multiples de Marine Le Pen pour redorer le blason d’un parti qui n’a rien de républicain échouent encore une fois. Ce sourire, ces idées soi-disant sociales, ne sont qu’un frêle arbre qui cache une forêt de mensonges, de violences et de xénophobie vomissante.

Au matin du premier tour des élections municipales, c’est avec tristesse que nous avons constaté les inscriptions inqualifiables qui ont recouvert des quartiers entiers à Agen. « Juifes au four » « Mort aux arabe », c’est dans un français aussi approximatif que les idées du Front National qu’une bande de nervis, se réclamant de ce même parti, a retapissé les murs de nombreuses résidences. Proche «mais pas trop » des quartiers populaires et de celui de Rodrigue notamment, ces actes à la connotation forte et à la violence extrême ne doivent pas être passés sous silence et ne jamais rester impunis.

Nous,militants antifascistes, culturels, anonymes ne nous sommes jamais trompés d’ennemis. Nous avons toujours su que nos réponses se trouvaient dans le respect la solidarité et le partage. La barbarie de ces idées et de ces actes ne peut avoir de place dans le monde que nous voulons construire. Nous nous souvenons et nous souviendrons toujours du passé, pour construire un meilleur futur.

Face à l’extrême droite et à ses milices , face à la haine et la xénophobie et pour une autre société que celle qui se dessine, la riposte doit être immédiate.

Rassemblement antiraciste Samedi 29 Mars à Agen place wilson à 14h 

 

En lien  :

https://www.facebook.com/agenantifa

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/25/1847566-agen-tout-un-quartier-couvert-de-tags-racistes-et-antisemites.html

L’extrême droite enchaîne croix celtique et croix gammée.


Vendredi 14 février et samedi 15 février, l’extrême droite toulousaine a enchaîné une série de « tags » sur Toulouse. La petite bourgeoisie toulousaine, et leurs serviteurs, se sont trouvés, dans les rues délaissées par le froid et la pluie, pour pouvoir s’adonner à leur grand frisson: marcher dans les rues en « taguant » librement des quartiers toulousains. Avec des messages politiques aussi puissants que créatifs : une alternance de croix celtiques et de croix gammées. Toulouse a été salie par ces messages racistes, homophobes et antisémites.

1796700_10152190815188349_53812242_n

La paranoïa c’est une maladie, pas un choix politique.

1898204_768470699829749_757816153_n

Devanture du cinéma l’Utopia.

1922462_10203331687677165_292525288_n

Nationaliste c est un peu trop difficile à écrire.

20140216_155453

OAE… Décidément, il y a comme un hic..

Les auteurs? La fine équipe qui a repris le flambeau depuis plus d’un an des identitaires en terme d’activité fasciste sur Toulouse. La même fine équipe qui dégrade régulièrement des locaux syndicaux du centre-ville. La même fine équipe qui a agressé plusieurs personnes ces dernières semaines notamment en marge d’une manifestation anti-catholique intégriste. Toujours la même fine équipe toulousaine issue des rangs de l’Oeuvre Française, des Jeunesses Nationalistes et du Bloc identitaire. 3 structures dont 2 qui avaient été dissoutes.

Dissolution qui n’a servi à rien. Comme les interdictions et autres mesurettes  du gouvernement. La lutte antifasciste ne se mène pas dans les tribunaux, dans les ministères, dans les salons parisiens ou au Conseil d’Etat.

Nous ne demanderons pas à la justice de faire « son travail ». Elle le fait déjà suffisamment bien en servant l’Etat, en multipliant les procès que les antifascistes subissent depuis des années là ou les fascistes dorment en paix.

Le racisme ne se combat pas avec des amendes, de la censure, de la prison, des discours hypocrites, des demi-mesures démagogiques.

L’antifascisme ce n’est pas de la morale, c’est une lutte politique et c’est surtout l’affaire de toutes et tous.

Il est temps de se réveiller et de ne plus laisser les fascistes salir impunément notre ville par leurs actes.

Il est temps de s’organiser ! Autodéfense populaire !

Piqûre de rappel:

http://fafwatchmp.noblogs.org/

https://unionantifascistetoulousaine.files.wordpress.com/2011/09/ol.pdf

5 mois: on n’oublie pas, on pardonne pas


Fresque en hommage à Clément Méric


En août 2013, l’UAT a entrepris de faire un fresque en hommage à Clément dans Toulouse. Ci-dessous quelques photos.

Action antifasciste du 10 novembre !


Samedi 10 novembre a eu lieu la journée nationale antifasciste qui a pour objectif d’unir les militants qui luttent contre le fascisme quelque soit ses formes et ses idées. Derrière l’antifascisme, ne se cache pas seulement l’anticapitalisme, l’antisexisme ou l’anti impérialisme. L’antifascisme est aussi l’outil de tous et toutes pour combattre les discriminations et les injustices sociales, et doit être une lutte qui intègre tous et toutes les militant-e-s dans un espace démocratique et combattif.

Nous avons voulu que cette journée du samedi 10 novembre, 1er journée antifasciste d’ampleur nationale, soit avant tout celle de la solidarité et de la camaraderie. A Toulouse, nous avons ainsi organisé une journée militante et œuvrer pour que la journée du 10 novembre soit celle de la réappropriation collective de l’espace publique: des ateliers de graff ont été organisé ainsi qu’un repas militant. Malgré un temps capricieux, cette journée a été un franc succés par l’investissement de tous et toutes !

Pour cette date commune et cette mobilisation, des objectifs ont été définis :

– valoriser la capacité du mouvement antifa à se mobiliser sur une date commune avec une thématique commune et un message/image communs dans plusieurs villes et zones en même temps

– valoriser le patrimoine commun antifasciste  : développement de lieux,  implantation sociale et culturelle dans les quartiers, présence dans divers collectifs de lutte et initiatives, organisations d’actions et d’événements, participation aux mouvements sociaux, création et diffusion de fanzines, activisme dans les contre-cultures…

Un lien sur le site de la journée du 10 : https://vivresanspeur.noblogs.org/

A l’année prochaine !

Ni oubli, ni pardon. Justice de classe pour toutes les victimes du fascisme !

Parceque le fascisme est le larbin des classes dominantes, une seule solution: faire bloc !

Face à la violence du capitalisme sous toutes ses formes, organisons nous ! Tandis que le capitalisme exploite, licencie, précarise et opprime les classes populaires, faisons vivre la solidarité !

Issu de l’action antifasciste Allemande des années 1930, ce symbole nous rappelle le besoin permanent dans la société capitaliste de structures antifascistes autonomes

L’arbitraire policier est une réalité quotidienne, à Toulouse et ailleurs. Pas un jour, pas une semaine sans qu’on ne soit informé d’une nouvelle injustice, d’une nouvelle bavure des hommes en uniforme. Face à la répression, organisons nous !

Des tags anti-arabes sur les murs du collège


Article de La dépêche du Midi du 29/11/2011:

Extrait des tags nazies sur l'école. (photo DR)

C’est une bien triste découverte qu’ont faite les enseignants et élèves du collège Vauquelin, dans le quartier du Mirail, hier matin. Durant le week-end, des inscriptions anti-arabes ont été taguées à la peinture rouge sur les murs de l’établissement : un acte raciste qui a provoqué une vive réaction de la part de l’inspection académique.

« Arabe casse-toi », « Arabes hors de France » ou encore « Islam get out »… tels sont les tags racistes qui ont été inscrits sur la façade du collège Vauquelin ce week-end. A l’intérieur de la cour, les policiers ont également relevé des croix gammées et des croix celtiques, emblèmes de certains mouvements d’extrême-droite. Les vandales ont donc escaladé les murs de l’établissement.

L’inspecteur d’académie de Haute-Garonne, Michel Jean Floc’h, a déclaré au journal télévisé de France 3 Sud que « cet acte n’a aucun sens dans un établissement scolaire où le climat est apaisé, où les parents font parfaitement confiance aux équipes. Je ne vois absolument aucune justification à cet acte et je le condamne très fermement », a ajouté l’inspecteur d’académie.

Trois croix gammées rouges ont par ailleurs été bombées sur la façade de pompes funèbres musulmanes, dans un tout autre quartier de la ville, précise une source policière. Au collège Vauquelin, c’est l’indignation mais également l’incompréhension. Un responsable de la police toulousaine a en effet confié à l’AFP qu’une forte communauté maghrébine réside dans le quartier du Mirail mais que le collège Vauquelin, qui compte environ 500 élèves, est fréquenté par des enfants d’origines diverses. La direction du collège a décidé de porter plainte.

[Villeneuve-sur-Lot] Inscriptions nazies et tentative d’incendie sur la mosquée


Article de La dépêche du Midi du 19/11/2011:

Villeneuve-sur-Lot. Inscriptions nazies et tentative d’incendie sur la mosquée

Des inscriptions à caractère raciste relevant de l’idéologie nazie ont été découverts ce matin sur les murs de la mosquée de Villeneuve-sur-Lot, dont la porte d’entrée a été victime d’une tentative d’incendie, a-t-on appris auprès de la police et du parquet d’Agen.

Les faits ont été découverts à 7H30 par un membre du personnel de la mosquée. Avec de la peinture noire, les inscriptions « Islam hors d’Europe », une croix gammée et le chiffre 88, faisant référence à la huitième lettre de l’alphabet pour « Heil Hitler », ont été peints sur les murs. Une palette en bois a également été incendiée contre la porte d’entrée mais n’a occasionné que de simples dégâts.

Une équipe d’ivestigation technique de la police a effectué des relevés et une bouteille « ayant pu contenir un liquide accélérateur du feu » a été découverte sur place, selon l’AFP. Une enquête a été ouverte pour « dégradation de monument public ou religieux et tentative de destruction par incendie ».

Le procureur de la République d’Agen et le directeur de cabinet de la préfecture se sont rendus sur place aujourd’hui. « L’Etat apporte son soutien à la communauté musulmane et condamne ces actes avec la plus grande fermeté », a indiqué à l’AFP le directeur de cabinet, François Drapé avant d’ajouter : « L’Etat va demander aux services de police et de gendarmerie de multiplier les patrouilles sur les lieux de culte du département ».

Cet incident n’est pas le premier dans le département du Lot-et-Garonne,. En effet, le 8 août 2010, des inscriptions à caractère antisémite avaient été découvertes sur le mémorial de la déportation à Marmande, puis le 27 novembre 2010 des inscriptions racistes avaient également été inscrites sur la mosquée de la ville. A Agen, le 1er janvier 2005, des coups de feu avaient été tirés contre les murs de la mosquée durant la nuit, entraînant une marche de protestation d’un millier de personnes