Le fascisme tue !


Communiqué – 25 septembre 2016

L’Union Antifasciste Toulousaine souhaite témoigner par ces photos de solidarité notre rage, notre colère et notre détermination contre les fascistes qui ont tué Jimi Joonas Karttunen ce 16 septembre 2016. Nous souhaitons également témoigner notre affection et notre soutien moral à la famille, aux ami.e.s, camarades et  proches de Jimi.

Jimi est mort, comme Pavlos en Grèce, Clément à Paris, Carlos, Dax, Ivan, et beaucoup d’autres. Le fascisme tue. La liste des personnes assassinées par des membres de groupes d’extrême-droite est malheureusement trop longue. Elle cible les militant.e.s, les migrant.e.s, les gens qui n’ont pas la couleur, le genre, l’orientation sexuelle ou la religion dominante. Le fascisme nous vise parce qu’il est la forme la plus directement violente du capitalisme. C’est entre autre pour cela que nous voulons construire une autodéfense populaire, antiraciste, antifasciste, antisexiste.

Nous sommes plus nombreux.ses, déterminé.e.s et conscient.e.s qu’eux. Ni oubli, ni pardon, continuons nos combats !


finlande2


finlande3


Plus d’infos sur cet article de la Horde.

Manifestation contre les murs: 26/09


A l’initiative du CSP35, des manifestations sont appelées dans toute la France pour imposer la destruction des murs qui tuent et la régularisation de tou.te.s.
A Toulouse, la CLIME appelle à cette manifestation qui débutera au Métro François Verdier à 15h le samedi 26 septembre.

CONTRE LES MURS ET POUR L’ACCUEIL DE TOU-TE-S LES MIGRANT-E-S

A l’heure où les responsables politiques français se vantent d’accueillir 24 000 réfugiés syriens, leurs politiques d’expulsion, d’enfermement et de fermeture des frontières n’ont jamais été aussi dures. Gouvernement et opposition opèrent un tri entre « bons » et « mauvais » réfugiés, entre émigrés dits « économiques » et réfugiés fuyant la guerre.
Sous couvert d’humanisme, ils renforcent et légitiment leurs politiques migratoires basées sur une logique de quotas et d’immigration choisie. Face à cette hypocrisie, nous continuerons de soutenir tou.te.s les migrant.e.s et de lutter contre les politiques migratoires répressives de l’Etat français et de l’Europe forteresse.

1442411891

L’Europe est envahie ? NON !

En 2014, sur 14 millions de personnes ayant obtenu le statut de réfugié-e-s dans le monde, 55% sont en Asie ; 29% sont en Afrique ; 11% sont en Europe (et 1,8% sont en France). Il y a plus de réfugié-e-s en Turquie que dans les 28 Etats membres de l’UE réunis.

Source = Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés.

Contrôles et opérations militaires

Par la création de Frontex (Agence chargée de contrôler les frontières extérieures de l’UE), l’Europe tente par tous les moyens de fermer ses frontières. En juin 2015, la France a rétabli des contrôles à Vintimille, à la frontière italienne. L’Autriche a fait de même à sa frontière orientale. Ces contrôles aux frontières remettent en cause le principe européen de libre circulation des personnes (Accords Schengen). En avril 2015, l’Europe a entamé une opération militaire pour détruire les bateaux qu’utilisent les migrant-e-s pour traverser la Méditerranée.

De plus en plus de murs, de barbelés, de miradors…en Europe !

Dans les années 1990 déjà, l’Espagne a construit des barrières (une triple rangée de grillages de 6 mètres de haut) dans les enc

laves de Melilla et Ceuta au Maroc. En 2012, la Grèce a construit un mur à sa frontière avec la Turquie, ce qui a obligé les migrant-e-s à passer par la mer Méditerranée pour entrer en Europe. En 2014, à sa frontière avec la Turquie, la Bulgarie a commencé à construire un mur de barbelés long de 30 km et haut de 3 mètres, avec miradors et caméras thermiques. Ce mur devrait être allongé de 130 km dans les prochains mois. En 2015, la Hongrie vient d’achever la construction d’un mur de barbelés long de 175 km et haut de 4 mètres à sa frontière avec la Serbie. En 2015, à Calais en France, une double clôture de 3 km de long et de 2 à 4 mètres de haut se construit.

Manifestation samedi 26 septembre, 15h métro François Verdier

Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous !

Régularisation de toutes les personnes sans papiers !

Ouverture des frontières ! 1442415298

Emilio resisti


a poster 3

Dimanche 18 janvier, l’organisation néo-fasciste italienne Casa Pound, assistée de divers militants d’extrême-droite venus de plusieurs villes, a attaqué le centre social Dordoni dans la ville de Crémona. L’attaque, constituée d’une cinquantaine de personnes armées de barres de fer et diverses armes blanches, a fait un blessé grave parmi les militants antifascistes défendant le centre.

Emilio, un activiste, a été frappé au visage avec un pied de biche. A l’heure actuelle, Emilio a été placé dans un coma artificiel après avoir subi une hémorragie cérébrale importante alors même que ses agresseurs ne sont nullement inquiétés par la police.

Nous, toulousain.e.s, condamnons fermement cette nouvelle agression et exprimons notre plus grand soutien à nos camarades italiens et à la famille et aux proches de Emilio.

Fascistes, vous le payerez et vous le payerais cher!

De Toulouse à Crémona la lutte ne s’arrête jamais !

Emilio Resisti ! Solidarité Antifaa poster

a poster 2

Soirée de soutien vendredi 13 Juin


fly 5

Appel à soutien ! Soutenez l’UAT !


flyinculpé

Les antifascistes connaissent une vague de répression liée à leurs activités. Toulouse, Paris, Lille et d’autres doivent faire face à la répression.

Nous appelons donc à nous soutenir d’une façon ou d’une autre.

Soutien financier, soutien matériel, soutien militant. Chacun et chacune peut aider la lutte antifasciste à sa facon.

L’argent récolté ira aux groupes antifascistes de Toulouse (UAT),  aux inculpés de Jour de colére Toulouse et aux inculpés antifascistes d’autres villes.

Relayez l’information

Soutenez les antifascistes !

Le lien pour le pot commun c est ici aussi !

Lien direct : http://www.lepotcommun.fr/pot/e13y0a1i

Soirée de soutien


flyer

Venez nombreux et nombreuses samedi soir au communard pour soutenir les antifascistes inculpés de Paname  !

Leur seul tort ? Se battre contre le fascisme !

La solidarité est notre arme !