Projection-débat Trouble #16 : « Un complot pour l’émeute »

Jeudi 21 février on se retrouve à 20h à l’Astronef (3 place des avions – métro Saouzelong) pour notre projection mensuel des documentaires Trouble produits par sub-média. Ce mois si on revient sur la repression qu’affrontent les camarades étasunien.ne.s :

Le 20 janvier 2017, Donald Trump était assermenté 45e Président des États-Unis d’Amérique. Après son discours d’inauguration, une immense émeute éclata à quelques pâtés de maison de là…

Un Black bloc de plusieurs centaines de personnes semait la pagaille dans les rues. Le bloc s’insérait dans une marche anticapitaliste et antifasciste, qui faisait elle-même partie d’une série de manifestations organisées ce jour-là sous la bannière #DisruptJ20. La réaction policière fut rapide et lorsque le nuage épais des gaz lacrymogènes est retombé et que l’écho des grenades s’est estompé, plus de 217 personnes avaient été arrêtées par la police.

C’était le début d’un des plus importants procès politiques de l’histoire contemporaine des États-Unis d’Amérique. Dans sa croisade visant à démontrer que les personnes accuséEs étaient le produit d’un complot, la procureure fédérale Jennifer Kerkhoff a lancé des mandats de perquisition, demandé des peines d’emprisonnement allant jusqu’à 80 ans et s’est alliée avec des médias de d’extrême droite pour fabriquer des preuves !

À cet éventail extraordinaire de mesures répressives, les accuséEs ont opposé une solidarité indéfectible. Et finalement illes ont réussi à redéfinir les normes de la résistance politique à l’ère Trump !

Voici leur histoire.

— –

Bande d’annonce du documentaire : cliquer ici

Durée : 40 minutes en VOSTFR + débat avec des invités surprises ! !
Prix : Participation libre
Lieu : Café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / métro Saouzelong)
Date & horaire : jeudi 21 février, 20h


A propos de Submedia

Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être projetée en groupe, en équipage, en public. Nous espérons que ces vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’action local.

Fondé en 1994, SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux. Leurs films ont été diffusés dans le monde entier dans les centres sociaux et les cinémas et ont été regardés par des millions sur Internet.

Pour plus d’informations sur SubMedia : Site Web, Facebook, Twitter

Publicités

# Justice pour Théo : rassemblement

Suite aux violences policières à Aulnay-sous-bois, rassemblons-nous le mardi 7 février 2017, à 18h, au Capitole.

Aulnay-sous-Bois, jeudi 2 février 2017.

manifantirepLa police débarque pour des contrôles d’identité. Un policier gifle un jeune. Théo, qui est en route pour rejoindre des amis, s’interpose. Il est interpellé par 4 policiers. L’un d’entre eux lui enfonce sa matraque télescopique dans l’anus occasionnant de grave blessures. Théo est également frappé au moment de son interpellation, et dans le véhicule de police, il présente des ecchymoses au visage et au niveau du crâne.

Depuis des années les témoignages se multiplient pour révéler les crimes policiers dans toute leur horreur : la police tue, elle mutile, elle blesse, elle viole et tente de détruire psychologiquement tous celles et ceux qui ne rentrent pas dans les cases du système qu’elle défend : les pauvres, les homos, les personnes qu’elle voit comme des étrangers, les gauchistes, les personnes trans…

Et la police se permet encore de venir réclamer toujours plus d’armes , et toujours plus de droits (comme l’aménagement de la légitime défense qui est passée au sénat) pour accomplir sa besogne.

Aujourd’hui face à toutes ces violences et tout ces crimes, face à ce qu’on a infligé à Théo et tant d’autres, face au meutre d’Adama Traoré et ’emprisonnement de ses frères pour avoir juste demander justice, qui peut, encore, ne pas détester la police ?!

Rassemblons-nous le mardi 7 février 2017, à 18h, au Capitole,

et organisons-nous pour montrer notre soutien à toutes les victimes et dire que non les crimes et les violences policières ne sont pas de simples dérapages, mais bel et bien une politique de répression menée par un état raciste et colonial !

25 juillet 2016 : 2e journée internationale de solidarité avec les prisonniers.ères antifascistes

Dans le cadre de l’appel pour une 2e journée internationale de solidarité avec les prisonniers et prisonnières antifascistes, nous relayons ci-dessous le communiqué des antifascistes de New York qui ont pris cette initiative.

L’occasion pour nous, Union Antifasciste Toulousaine, d’appeler à un atelier collectif d’écriture :

Apportez-votre soutien aux antifascistes incarcéré.e.s lors d’un atelier collectif d’écriture aux prisonnier.ère.s, lundi 25 juillet à 19h au bar l’Internazionale (av Maurice Haurriou, métro/tram Palais de Justice) ! Chaque lettre reçue est un rayon de soleil : venez nombreux et nombreuses !

Nous profitons également de cet appel pour témoigner notre solidarité et inclure dans la liste des prisonnier.ère.s antifascistes nos camarades de Paris, de Lille ou encore de Clermont-Ferrand qui ont payé leur engagement dans le mouvement social contre la loi travail par des peines de prison. L’État cible les antifascistes qui sont, ici comme ailleurs, les premières lignes des mouvements sociaux, des résistances et des alternatives au capitalisme, au sexisme, au racisme et à tous les systèmes de domination existants.


Appel lu sur le site des antifascistes de New York :

untitled-1Cette année, depuis la Journée Internationale de Solidarité avec les Prisonniers Antifascistes le 25 juillet 2015, il y a eu une inquiétante augmentation de l’activité de l’extrême droite dans le monde. Chaque jour amène des nouvelles de cette nouvelle vague de réaction – au nom du nationalisme et de la sécurité – qui diabolise les réfugiés et les immigrants, attise la haine envers les Musulmans, et attaque les populations LGBTQ et d’autres groupes oppressés qui se battent pour leur libération et leurs vies.

On voit Nigel Farage et l’UKIP au Royaume-Uni, la revue birmane The Irrawaddy, le Front National en France, et Donald Trump aux Etats-Unis construire les mêmes déclarations racistes à propos des refugiés en utilisant presque le même langage d’extrême-droite. Les antifascistes de Pologne, Thaïlande, Malaisie, Angleterre, Australie, Brésil, Birmanie, Grèce, France, Suisse, Etats-Unis, et partout ailleurs, ont la même réponse à ces déchets intolérants : NO PASARAN!

free-all-antifa-prisoners1Les antifascistes sont aux premières lignes de la lutte contre ces fascistes et autres cauchemars d’extrême-droite nationaliste. Aux Etats-Unis, on a déjà assisté à une large augmentation d’arrestations d’antifascistes lors de manifestations contre le Ku Klux Klan ou lors d’autres rassemblements au potentiel de violence grandissant. Au niveau international, il y a aussi eu une augmentation des violences de rue, ce qui conduit malheureusement à davantage de répression de la part de l’Etat. Nous ne permettrons pas nos camarades – encercles de cages d’acier et de murs de béton – d’être oubliés.

La Journée Internationale de Solidarité avec les Prisonniers Antifascistes du 25 juillet est née en 2014 comme le Jour de Solidarité avec Jock Palfreeman, un homme Australien subissant une condamnation de vingt ans de prison en Bulgarie pour avoir défendu deux hommes Roms lors d’une attaque de hooligans de foot fascistes. En 2015, nous avons développé nos efforts de solidarité afin d’inclure tous les prisonniers antifascistes autour du monde. Il y a eu une variété d’actions à travers le monde : des groupes ont organisés des concerts caritatifs, des projections de films, des discussions, des tombolas, des distributions de banderoles, des pétitions ou des campagnes épistolaires et des distributions de documentation dans la rue et lors d’un festival punk. D’autres ont pris des photos et des vidéos et ont déclaré leur soutien.

Nous appelons les antifascistes du monde entier à agir en signe de solidarité avec les prisonniers antifascistes ! Pensez à un événement ou à une action à leur dédier. Ils sont là-dedans pour nous, on est dehors ici pour eux !

No Pasaran!
Jusqu’à ce qu’ils soient tous libres !

Ci-dessous est une liste de prisonniers antifascistes. Contactez-nous svp si vous connaissez un prisonnier antifa non inclus dans la liste (incluez leurs informations et les langues qu’ils peuvent lire) ; si vous organisez un événement pour qu’on puisse aider à le promouvoir : nycantifascistaction@gmail.com

Notez qu’il y a un appel séparé pour la Journée Internationale de Solidarité avec les Anarchistes Russes et les Prisonniers Antifascistes, du 1er au 10 juillet. Ça n’a pas d’importance que vous vouliez participer à un ou aux deux appels tant que vous montrez votre solidarité !

[…]


Si vous ne pouvez pas participer à l’atelier collectif d’écriture que nous proposons, vous retrouverez sur l’article de La Horde la liste et les adresses des prisonnières et prisonniers.