Pour Rémi: ni oubli, ni pardon

Dans la nuit de samedi à dimanche Rémi a été tué par les forces répressives de l’État au Testet. L’Union Antifasciste Toulousaine apporte tout son soutien à l’ensemble de ses proches, sa famille et ses amis. Il est bon de rappeler qu’il ne s’agit ici ni d’une bavure ni d’un accident, mais d’une stratégie systématique de guerre sociale de la part de nos gouvernants.

b9f31c5fa328db3e1a8f51703c0cf14aTirer pour blesser, taper pour mater le révolté, celui qui ne compte pas pour le système capitaliste : l’ouvrier en grêve, le gauchiste en lutte, l’étudiant pro-LGBT, l’habitant de quartier populaire trop bronzé…

Il ne faut jamais oublier que la police humilie, mutile et tue, sur nos lieux de lutte et dans nos quartiers. La police humilie avec les intimidations, les menaces, les insultes. La police mutile en tirant au flashball à hauteur du visage. La police tue en faisant exploser une grenade dans le dos d’un jeune de 21 ans.

Il n’est pas question pour autant de baisser les bras, les violences d’État nous rappellent à quel point notre lutte est nécessaire et justifiée.

Nous espérions ne pas avoir à le répéter encore une fois : Ni Oubli, Ni Pardon !

Rassemblement jeudi et vendredi à 18 h place Arnaud Bernard

Rassemblement samedi 15 h place du Capitole

Plus d’information cliquez ici

Publicités

Soutien aux inculpés du rassemblement contre Jour de colère

Le samedi 5 avril 2014 à Toulouse, place du Capitole, un rassemblement de néo nazis a entaché notre ville. Salut nazis, drapeaux ornés de la croix celtique et drap10153770_772978022715021_523747150_neaux français, le ton du rassemblement parle pour lui même. Quelques dizaines de militants d’extrême droite se retrouvent protégés par la police, derrière des barrières, pour laisser vomir leur racisme et leur nostalgie des régimes fascistes. Un peu plus loin ce sont les “Dieudonnistes” qui cherchent à répandre leur antisémitisme et leurs discours réactionnaires et complotistes. Un peu plus loin des néo nazis, car ils ne les assument pas publiquement malgré le fait d’avoir appelé au rassemblement avec eux. Une place du Capitole alors parsemés par l’extrême droite.

Malgré la faiblesse de leur rassemblement et leur provocation constante, la police les protège de la foule en colère et les laisse fanfaronner sur place sans moucher. La foule hostile grandit et grossit le contre rassemblement. Malgré cela la police continue à bloquer l’accès au Capitole, empêchant le déplacement du contre rassemblement pour faire fuir l’extrême droite. La police en profite pour arrêter arbitrairement les personnes qu’elles voient sur son chemin et qui laissent éclater leur colère face à ce spectacle.

Arrestations arbitraires, sans preuve ni motif : 8 inculpés se retrouvent en garde à vue parmi des centaines de manifestants. La plupart passeront en procès au mois de juin avec le chef d’inculpation de « violence sur agent ». Chef d’inculpation standard quand on n’a rien d’autres à se mettre sous la dent.
Dans ce climat d’austérité où l’extrême droite connait une liberté d’expression de plus en plus décomplexé, la police est un des outils d’une répression politique de plus en plus durcie. Police au service de l’Etat et des gouvernants qui protège l’extrême droite face à la gronde populaire.
Et la violence ne s’arrête pas aux mouvements sociaux. Dans les quartiers populaires, on développe les mesures sécuritaires afin de contenir la révolte et la rage. Le durcissement des lois liberticides et la montée de l’extrême droite servent le même objectif: faire taire les mouvements sociaux, leurs revendications et la remise en cause du capitalisme!

TOULOUSE MÉTISSE ET POPULAIRE !
LA SOLIDARITÉ EST NOTRE ARME !
RELAXE POUR LES INCULPES !

Le tract en PDF ici

 

Le lien du pot commun de soutien aux inculpés: https://www.lepotcommun.fr/pot/t7jb2h9h

Tous unis contre la repression !

Suite à l’appel par différents collectifs de soutien à la ZAD à une journée de manifestation contre la répression du mouvement anti aéroport à NDDL, un rendez vous est donné à toulouse, nous relayons cet appel :

Au Val de Suse, à Nantes, à Rio et partout, ce sont les mêmes flics et les mêmes juges qui nous humilient, nous mutilent, nous enferment pour défendre leur monde : par leurs contrôles d’identité, leurs flashballs et leurs régimes d’exception.À Toulouse, le grand nettoyage de printemps a commencé, leur volonté d’aménager la ville, d’aménager nos vies est tout aussi palpable : c’est leur “défi propreté”. Les Indésirables doivent disparaître pour laisser place aux écoquartiers de Toulouse Métropole.Ils voudraient rendre impossible de nouvelles ouvertures de squat : la bac se permet des expulsions sauvages pendant que la mairie fait pression sur les propriétaires entre deux arrêtés putophobes.La machine à expulser continue de tourner, les SDF se font sans cesse emmerder. Et lorsqu’on veut élever la voix contre les discriminations, ils nous répondent encore une fois par la gazeuse. Ces attaques ne découlent pas de dysfonctionnements : il s’agit d’un processus général destiné à étouffer toute velléité d’opposition. C’est normal.Cette cohérence nous amène à considérer l’ensemble de la métropole comme une cible. Dès lors, s’opposer à la gentrification, à l’invisibilisation des pauvres, à la vie qu’ils nous vendent à grands coups de publicité font partie d’un même combat : nous aspirons à nous réapproprier nos vies.Si nous appelons à un rassemblement, c’est qu’ils nous paraît nécessaire de faire écho aux luttes d’ailleurs, mais également de se donner les moyens à Toulouse de construire une riposte.

Nous aurions préféré prendre l’initiative, plutôt que d’agir au rythme des répressions en tout genre. Cependant, il est opportun de nous rassembler afin d’évaluer nos potentialités, d’enrayer l’isolement qu’ils tentent de nous imposer et de nous libérer du flic qu’ils sont parvenus à placer en chacun de nous, ne serait-ce que le temps d’une action commune.

Urgence 17



RASSEMBLEMENT 14H CAPITOLE !

Free Joel

CONTRE LA REPRESSION : RIPOSTE POPULAIRE !

Le 22 décembre 2013, un militant antifasciste suédois a été arrêté et emprisonné en marge d’une manifestation contre l’extrême droite. Cette dernière, regroupant près de 20.000 personnes, était en réponse à l’attaque d’une manifestation organisée par les néo nazis suédois. La réussite de cette manifestation a laissé l’espoir d’une large riposte populaire. Mais les gouvernants ont pris peur et ont réprimé la manifestation. L’un de nos camarades a été arrêté : Joël.

Ses camarades suédois ont lancé un appel international en soutien que nous relayons : « Free Joel »: facebook.com/freejoel .

Ne nous leurrons pas, la répression contre les mouvements sociaux et antifascistes est internationale. Face aux revendications populaires, la répression s’organise. Et c est ensemble que nous devons combattre les attaques des gouvernants et de ses alliés d’extrême droite sur nos droits et libertés. La justice arbitraire prend toujours plus son envol et le système carcéral redouble d’intensité pour détruire les personnes incarcérées.

Sans titre-1Au dela, nos pensées vont à l’ensemble des militants antifascistes assassinés par des fascistes ces dernières années :

Silvio Meier : Novembre 1992  Allemagne
Lin Newborn/ Daniel Shersty : Juillet 1998 Etats Unis

Carlo Giuliani: Juillet 2001 Italie
Davide Cesare  : Mars 2003     Italie
Nikolai Girenko: Juin 2004  Russie
Timur Kacharava: Novembre 2005 Russie
Alexander Ryukhin  : Avril 2006 Russie
Ian Kucira : Janvier 2007   Pologne

Ilya Bondarenko: Septembre 2007 Russie
Carlos Palomino  : Novembre 2007 Espagne
Jan Kucera : Janvier 2008 : République tchèque
Aleksey Krilov : Mars 2008   Russie
Fyodor Filatov  : Octobre 2008 Russie
Ivan Khutorskoi : Novembre 2009 RussieIlya Dzhaparidze : Juin 2009  Russie
Kostja Lunkin: Mai 2010        Russie
Clément MERIC : Juin 2013 France
Pavlos fyssas : Septembre 2013  Grèce

Nos pensées vont aussi à tous les militants emprisonnés, incarcérés pour s’être battus pour la justice sociale et pour une société débarrassée de la gangrène fasciste !

Le fascisme tue, la police interpelle: riposte !
La lutte antifasciste est internationale !
Pas de justice, pas de paix !
Le fascisme tue, tuons le fascisme !