news.antifa.toulouse : se tenir informé.e

picto-mailL’Union Antifasciste Toulousaine a mis en place une newsletter pour informer sur nos activités et l’actualité locale nous concernant.

Pour être inscrit.e à notre lettre d’information, envoyez un email à : toulouse.antifa[at]riseup.net avec comme objet [INSCRIPTION NEWSLETTER]

Retrouvez-nous également sur Facebook.

Publicités

Solidarité avec les inculpés

flyer

Le verdict est tombé pour les inculpés contre le rassemblement de Jour de Colére.

Sur 7 peines, 4 sont du ferme (de 1 à 4 mois, 10 mois en tout), les 3 autres du sursis (3 et 4 mois, 11 mois en tout), sans compter la série d’amendes.

A son habitude la justice nous a prouvé son camp. Procés verbaux vides des policiers ( » individu nord africain vétus de noir que nous avons perdu de vue puis retrouvé »), questions déplacées du juge (« prouvez nous votre culture pour une fois, qui est Pétain? »)…

La justice a abattu toutes ses cartes contre les inculpés.

Soutenez les inculpés, rejoignez le comité de soutien : comite5avril@riseup.net

Et ci aprés, en lien, un article de « la horde  » résumant lui aussi la tenue du procés: il suffit de cliquer ici

Appel à témoignage suite à la manifestation du 5 avril

C’est urgent et important.


D’avance merci

Le samedi 5 avril 2014 a eu lieu à Toulouse une contre-manifestation antifasciste face au Jour de colère. Des personnes ont subi des violences policières sur la place du Capitole, aux alentours et par la suite certaines d’entre elles ont été interpellées.

Nous appelons les témoins et personnes présentes sur place à nous envoyer les photos, vidéos et écrits concernant les arrestations et violences policiéres à : 

soutien5avril@riseup.net

Merci de diffuser largement !

Jour de honte pour les réac !

Samedi 5 avril, un appel national à un « Jour de colère » était lancé par les réacs de tous bords. Ici à Toulouse, les colériques appelaient à se rassembler place du Capitole à 14h.

Impossible de connaitre l’étendue leur mobilisation. La plupart, toujours prêts à vaillamment répandre la haine sur internet ou dans les urnes ont eu bien du mal à assumer ce 5 avril à Toulouse. On les a vu hésiter, venir au rassemblement faire un tour par politesse puis vite regagner l’anonymat parmi les badauds, certains ne se sont même pas approché. Elle n’avait pas l’air si en colère, cette extrême droite, encore une fois dans une posture… pitoyable et honteuse.

1451456_10202598592139520_8942384101171867244_n
Le vrai visage de jour de colére: quelques néo nazis qui voulaient prendre la pause.

On a ainsi bien pu voir l’échec de ce « front fasciste » avec les quenellistes antisémites qui ne voulaient pas s’associer à des néo-nazis et des identitaires racistes. En effet, il est difficile de rassembler sur le moteur de la haine.

Seulement une vingtaine de manifestant-e-s étaient présent-e-s, derrière des barrières, entouré-e-s d’un autre vingtaine de néo-nazis qui faisaient office de service d’ordre. Pour un mouvement qui se dit global, c’est quand même un peu la honte.

faf3
La solitude des grands jours

Les fachos de  » jours de colère » peuvent avoir honte, mais nous antifascistes, nous pouvons être fier-e-s ! Suite à l’appel de diverses organisations libertaires, maoistes, anti-impérialistes, LGBT et antifascistes toulousaines, nous avons été plus de 250 à crier notre mécontentement quant à la présence de ces fascistes dans la ville rose. Tout ceux qui se reconnaissent dans la lutte contre le fascisme ont reprit la rue à la fois d’une facon dynamiques, combattives  mais aussi communicatives.

Malgré une très forte présence policière qui aura protégé jusqu’au bout le rassemblement colérique, nous avons informé les toulousain-e-s de ce qu’il se passait au Capitole et les Toulousains se sont eux même saisis de la question, en les huant constamment ! Les fachos ont finalement été encerclés et enfermés dans une place vidée par leur propre haine, les passants étant révoltés de les voir.

Malgré l’échec évident du « Jour de colère » et l’ampleur de la contestation antifasciste, la police a continué à protéger les néo nazis qui n’ont pas arrêté de déverser leurs vieux discours. Deux personnes ont été bléssées par la police et cinq personnes ont été mis en garde à vue pour avoir osé contester ce rassemblement.  Un reste encore en garde à vue. On vous donnera des nouvelles dès que nous en saurons plus pour leur procés.

Toulouse est et restera une ville antifasciste. Mais pour cela, il faut que nous restions mobilisés. La lutte continue.

Leur colère est réactionnaire, Notre rage est révolutionnaire!

ob_e48223_antifa-1

Manifestation antifasciste à Agen !

Nous relayons initiative des camarades d’Agen suite aux nombreuses dégradations commises par l’extreme droite.

Appel pour un rassemblement antiraciste à Agen  !

La haine, le racisme ne sont plus le spectre que nos enfants apprennent, ou que vous apprenez pour les plus jeunes, dans les livres d’histoires.

Aujourd’hui,alors que certains se voilent encore la face sur une réalité évidente, nous avons décidé de ne plus nous taire, de nous lever afin de combattre ces idées nauséabondes qui nous menacent au quotidien. Au matin du premier tour des élections municipales, c’est avec tristesse que nous apprenions, au niveau national comme au niveau local, les scores considérables du Front National.

Certains, en ce dimanche 23 mars, ont fait le choix de l’extrême droite, parfois par contestation, parfois par ras-le-bol d’une politique conventionnel trop peu efficace, mais surtout par peur.Cette peur de l’étranger, cette volonté de retour « aux valeurs» françaises que disent défendre les candidats de la vague bleu marine ne sont qu’une grande fumisterie. Les tentatives multiples de Marine Le Pen pour redorer le blason d’un parti qui n’a rien de républicain échouent encore une fois. Ce sourire, ces idées soi-disant sociales, ne sont qu’un frêle arbre qui cache une forêt de mensonges, de violences et de xénophobie vomissante.

Au matin du premier tour des élections municipales, c’est avec tristesse que nous avons constaté les inscriptions inqualifiables qui ont recouvert des quartiers entiers à Agen. « Juifes au four » « Mort aux arabe », c’est dans un français aussi approximatif que les idées du Front National qu’une bande de nervis, se réclamant de ce même parti, a retapissé les murs de nombreuses résidences. Proche «mais pas trop » des quartiers populaires et de celui de Rodrigue notamment, ces actes à la connotation forte et à la violence extrême ne doivent pas être passés sous silence et ne jamais rester impunis.

Nous,militants antifascistes, culturels, anonymes ne nous sommes jamais trompés d’ennemis. Nous avons toujours su que nos réponses se trouvaient dans le respect la solidarité et le partage. La barbarie de ces idées et de ces actes ne peut avoir de place dans le monde que nous voulons construire. Nous nous souvenons et nous souviendrons toujours du passé, pour construire un meilleur futur.

Face à l’extrême droite et à ses milices , face à la haine et la xénophobie et pour une autre société que celle qui se dessine, la riposte doit être immédiate.

Rassemblement antiraciste Samedi 29 Mars à Agen place wilson à 14h 

 

En lien  :

https://www.facebook.com/agenantifa

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/25/1847566-agen-tout-un-quartier-couvert-de-tags-racistes-et-antisemites.html