Contre la manif pour tous !


Le 16 juin 2016, à 19H30 place saint Etienne, La Manif Pour Tous, groupe homophobe et réactionnaire qui s’est illustré ces dernières années par son opposition au mariage pour tou-te-s, se rassemble pour soutenir le projet de loi de députés républicains contre la Gestation Pour Autrui. Ce projet de loi vise à lutter contre le recours à une mère porteuse et à rendre constitutionnel le principe d’indisponibilité du corps humain. Alors que les GPA réalisées à l’étranger sont reconnues par le droit français, les obscurantistes cherchent à empêcher symboliquement l’évolution de nos droits et en profitent pour remettre en cause nos droits acquis par des années de lutte.

En constitutionnalisant le principe d’indisponibilité du corps, la manif pour tous ouvre une porte à la remise en cause de l’ensemble de nos droits, notamment sur l’IVG ou les droits des personnes transgenre. De plus, dans leur délire paranoïaque visant à faire de la femme une esclave, La Manif Pour Tous profite de l’occasion pour rendre inaccessible l’accès aux mêmes droits pour les couples homosexuels ou aux couples qui ne peuvent porter un enfant.

Aux lendemains de la tuerie homophobe d’Orlando, nous réitérons notre opposition à la Manif Pour Tous et à ce rassemblement que nous vivons
comme une ultime provocation inacceptable.


Egalité de droits entre homos et hétéros !
GPA-PMA pour toutes et tous !

Rassemblons nous dés 19 H place Saint Etienne

mama

Publicités

Contre la manif pour tous


13138764_889389287838861_726952889088645272_nLe mardi 10 Mai, La Manif Pour Tous, groupe de catholiques intégristes homophobes et réactionnaires, organise un rassemblement sur la Place du salin à 19h30 contre la GPA. 
Une fois de plus les intégristes et leurs camarades d’extrême droite tentent de s’approprier l’espace public pour afficher leur haine des autres dans Toulouse ! 

Rendez vous 19h place du Salin pour occuper l’endroit
Ne laissons pas la rue aux homophobes et aux racistes !

Civitas dégage !


rasso

Civitas dégage !

Pas de fascistes dans nos quartiers !

Rassemblement/manifestation mercredi 15 janvier 19h M°Compans

Mercredi 15 janvier, le groupuscule catholique traditionaliste d’extrême droite Civitas organise salle de Barcelone une conférence sur la théorie du genre intitulée : « Théorie du genre l’idéologie qui voulait détruire la création et libérer toutes les perversions humaines ».

Civitas, créée en 1999, milite pour la « rechristianisation » de la France et de l’Europe. L’association se définit comme un mouvement social et politique du « lobby catholique traditionaliste », un « mouvement dont le but est la restauration de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ ». Ce groupuscule ne cache pas son homophobie, son sexisme et son racisme qu’il a pu démontrer notamment lors des mobilisations contre la loi sur le mariage pour tous aux côtés de la Manif pour Tous , de l’UMP, du FN et de l’ensemble des composantes de l’extrême droite française, mais aussi par sa lutte acharnée contre le droit à l’avortement.

Ce groupuscule a largement participé à l’augmentation des agressions physiques et verbales envers les LGBTI, à la libération de la parole homophobe sexiste et xénophobe.
Tout ceci s’inscrit dans un contexte général : recul du gouvernement français sur la PMA et le droit des personnes trans, remise en cause de l’avortement dans l’État espagnol…

Nous, organisations et individuEs de Toulouse appelons à se rassembler le mercredi 15 janvier à 19h Métro Compans Caffarelli pour dénoncer avec force la tenue de ce meeting LGBTIphobe, sexiste et xénophobe dans une salle municipale et les idées réactionnaires qu’il véhicule !

Premiers signataires : Arc-En-Ciel Toulouse, Act-Up Sud Ouest, CNT 31, Good As You, Grisélidis, HES,STRASS, VP …

Mettons un coup d’arret à l’homophobie !


 L’Union Antifasciste Toulousaine participe au contre rassemblement contre la « manifestation pour tous », organisation homophobe, qui regroupe de multiples militants d’extreme droite.

Ci dessous vous trouverez l’appel élaboré par Act Up Sud Ouest, Alternative Libertaire, CNT, La Licorne Déviante, Nouveau Parti Anticapitaliste, OCML Voie Prolétarienne et l’Union Antifasciste Toulousaine.

Contre rassemblement dimanche 5 mai à 15H30 au  métro Esquirol !

Voilà des mois que nous dénolesbophobençons l’action de groupes réactionnaires contre le projet du mariage pour tous (La Manif pour tous, CIVITAS, les mouvements d’extrême droite et le récent “Printemps Français” entre autres) encouragée par des responsables de partis politiques (UMP, FN, Démocratie Chrétienne). Force est de constater que les agressions et les insultes homophobes, lesbophobes, biphobes et transphobes se multiplient établissant un climat de peur et de haine que chacun-e d’entre nous ressent et subit q…uotidiennement. Contre les intimidations et les agressions, ne nous laissons pas faire !De plus, les hésitations et certains silences du gouvernement en place contribuent à légitimiser ces actes de violences. C’est désormais à chacun-e d’entre nous de se mobiliser. Et se mobiliser ensemble. Nous refusons clairement l’ordre moral hétérosexiste caractérisé notamment par le maintien de la “famille traditionnelle” et patriarcale, et la revendication assumée de positions et agressions homophobes aussi inacceptables que révoltantes.Nous, organisations et individu-es de Haute-Garonne, réaffirmons que l’égalité des droits n’est pas discutable. Quoi que nous pensions de l’institution du mariage, elle ne doit pas dépendre de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre des individu-e-s. L’égalité des droits ne règlera pas du jour au lendemain la question de l’oppression des Lesbiennes-Gays-Bi-Trans, soumis quotidiennement à des violences physiques et morales, mais la suppression des discriminations institutionnelles est un début. En tant qu’organisations luttant contre toutes les formes d’oppressions, nous ne tolérons pas l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie ambiantes.ParcE quE l’égalité dEs droits Pour toutEs Et tous n’Est Pas négociablE, il est intolérable que des responsables politiques appellent à la violence et que des mouvements d’extrême droite défilent tranquillement dans la rue pour exprimer leur haine et leur dégoût des trans, pédés, bi-e-s, gouines. Nous ne laisserons plus les opposant-e-s au mariage pour tous, porter atteinte à nos libertés, nos corps, nos vies, nos désirs, nos identités, nos amours, sans opposition radicale, sans manifester notre colère, sans riposter tant qu’il le faudra.

Contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie, la transphobie, riposte radicale !

La manif passe: les fachos dégoupillent et vacillent


lepsroupille

Photo copyright sharedwanderlust, Licence CC

Samedi 19 janvier 2013 à Toulouse, entre 6 000 et 8 000 manifestants ont défilé pour l’égalité des droits et l’accès au Mariage et à la Procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes et tous. Cette manifestation a été une démonstration de force dans la plupart des villes de France pour contrer l’offensive des homophobes qui ont défilé à Paris le 13 janvier 2013.  Depuis quelques mois on assiste à une montée de l’homophobie et du patriarcat dans les rues et dans les discours. Et parce que le combat antifasciste ne peut être séparé de la lutte contre les discours réactionnaires, l’Union Antifasciste Toulousaine combat les individus et organisations propageant ces discours de haine.

Réunis dans le cortège radical et derrière le mot d’ordre de la banderole  « le ps roupille, les fachos dégoupillent, riposte trans pd gouines », nous étions nombreux et nombreuses à défiler de façon unitaire pour l’égalité des droits.

Lors de ce défilé festif et unitaire, des militants d’extrême droite ont tenté en vain de saboter son bon déroulement à plusieurs reprises. Par exemple, rue Alsace Lorraine, perché sur un échafaudage, plusieurs militants à la fois des Jeunesses Nationalistes (JN), des Nationalistes Autonomes (NA) et du Bloc Identitaire (BI) ont violemment provoqué le défilé.

Alexandre, Victor et Laura en finesse.

Alexandre, Victor et Laura en finesse.

Pour se donner en spectacle et propager leurs haines, ces militants ont brûlé un drapeau Arc en ciel au dessus de la tête des manifestants, scandé des slogans homophobes et lancé des fumigènes. La réaction des manifestants ne s’est pas fait attendre. D’abord par des slogans pour couvrir les provocations lancées au mégaphone par les fachos puis plusieurs personnes montèrent sur l’échafaudage pour faire cesser l’odieux spectacle.

La plupart des fachos ont pris aussitôt la fuite laissant derrière eux 4 de leur copains : Victor Lenta (ex du Bloc Identitaire toulousain en difficulté qu’il quitta par opportunisme pour monter les JN Toulouse), Laura Lussaud (cadre nationale des JN) et Alexandre Cathala (militant au NA) et un 4ème encore non-identifié. La retraite étant alors impossible pour nos 4 abandonnés, ils ont tenté, comme à leur habitude, la méthode violente. Mais problème pour Victor et ses amis,  les manifestants les prirent à leur propre jeu.

la fuite impossible, Alexandre et Victor se calment rapidement.

la fuite impossible, Alexandre et Victor se calment rapidement.

La police est arrivée rapidement pour sauver la fine équipe avec complaisance. Police qui, avec son sens de la mesure, a gazé et frappé les manifestants pacifistes, et les nombreux passants, pour protéger les homophobes. Une tentative d’interpellation a même eu lieu. Après cette épreuve de force, la police n’a pas, non plus, hésité à réaliser des contrôles d’identités douteux. Du grand spectacle policier, comme d’habitude lorsqu’il s’agit de réprimer les progressistes et défendre les oppresseurs.

Le défilé repris alors sa route sans problème majeur.  Cet incident est révélateur une fois de plus du climat délétère qu’entretient l’extrême droite toulousaine depuis plus de 2 ans. Cette pitoyable action mort-née des fachos n’est et ne doit pas devenir le symbole de la journée de mobilisation en faveur du mariage pour tous.

L ‘union antifasciste toulousaine se félicite de la réussite de la manifestation et appelle à poursuivre la lutte.

communiqué ici

Résumé de la manif homophobe du 17


Samedi 17 novembre 2012 a eu lieu à Toulouse, une manifestation contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels.

Organisé par le collectif « La Manif Pour Tous », collectif fantôme réunissant des militants et des sympathisants de droite et d’extrême-droite, cette manifestation avait pour but de dénoncer l’égalité des droits pour tous et toutes ainsi que « l’homo-folie ».
Pour policer leurs discours et le caractère violent de leurs propos homophobes et sexistes; les organisateurs ont décidé d’appeler à une manifestation « familiale, apolitique et aconfessionnel ».

Sur la place Esquirol cette mise en scène hypocrite a été orchestrée au millimètres près: Ballons blancs et bleus, refus des signes d’appartenances à la droite et à l’extrême droite… Mais cela n’a trompé personne. Ainsi, dans ce cortège, Jeunesses Nationalistes, Nationalistes Autonomes côtoient les anciens militants de l’UNI et de SOS-Tout-petits ainsi que d’autres nervis bien connus de l’extrême droite toulousaine*.

Elle s est d’ailleurs illustrée par des saluts nazis (cf l’article de la dépêche liée ) et des messages haineux dans nos rues avec des slogans tels que « La France aux français ».

Depuis des mois, ces militants font planer un discours inacceptable sur Toulouse et ailleurs. Que cela soit avec des arguments légalistes complètement absurdes : « le code civil ne peut être modifié » ou des arguments directement homophobes et sexistes : « un homosexuel est inapte à élever des enfants », « l’équilibre d’un enfant est un  papa et une maman », ces propos sont inacceptables tant pour les familles homo-parentales que pour les couples homosexuels.

Face à cela nous devions répondre avec force ! L’union antifasciste toulousaine a alors décidé d’appeler collectivement à un contre rassemblement pour empêcher le défilé de la droite et l’extrême droite à Toulouse. Largement protégé par les forces de l’ordre, au service du gouvernement du parti socialiste, les manifestants intégristes ont commencé leur parcours.

Après s’être rassemblé place Esquirol, les 500 contre-manifestants présents ont décidé d’aller place du Capitole pour leur opposer une résistance populaire et empêcher les militants de droite et  d’extrême droite de pouvoir finir leur manifestation au coeur de Toulouse.

C’est alors que, rejoins par la manifestation contre toutes les expulsions du CREA, nous avons toutes et tous bloqué leurs accès à la place du Capitole. Et c’est à l’unissons que nous avons refusé de leur laisser la place. La manifestation des extrémistes n’a pu avancer que grâce au soutien des forces de l’ordre ( présente en force ce jour là )  qui ont gazé, matraqué et menacé par des tirs de flash ball les contre – manifestants.

Tout cet arsenal répressif fut mis en place seulement pour repousser l’ensemble d’une contre manifestation pacifique. Dans un élan de violence de la part des forces de l’ordre, un jeune homme a eu une côté cassée et ceux ci ont refusé son évacuation pour ne pas perturber l’avancée de la manifestation des extrémistes. Un tel déploiement d’hommes et de forces est ahurissant et répond à une seule exigence : désamorcer toute contestation en la faisant systématiquement passer pour dangereuse. Nous voyons bien ici, que cela soit de Sarkozy ou de Hollande, que la logique reste la même: nous faire taire et maintenir la paix sociale à tout prix malgré la contestation.

Cependant, malgré les violences policières nous sommes parvenus à empêcher les manifestants anti-égalité de rejoindre  le Capitole . La manifestation n’a pas pu finir au capitole que grâce à l’opposition et au rassemblement de toutes et tous. Pour poursuivre nos luttes, pour soutenir toutes celles et ceux qui sont victimes de l’appareil répressif, il est plus que temps de se réunir et de s organiser afin de résister à la répression qui s abat sur nous. La journée du 17 novembre est représentatif et pour nous le combat reste  entier.

Ne nous y trompons pas la droite réactionnaire alliée à l’extrême droite fasciste et ultra violente ( cf  manifestation Civitas le 18 novembre à Paris ) ne s’arrêtera pas là ! L’Union Antifasciste Toulousaine reste vigilante et prête à se mobiliser pour contrer et lutter contre les homophobes de tous bords !

*prochain article plus détaillé à venir

Rassemblement contre l’homophobie !


Rendez vous le 17 Novembre à 14H Place Esquirol pour un rassemblement unitaire contre Alliance Vita et ses allié-e-s qui organise une nouvelle manifestation contre le droit au mariage et à l’adoption des couples homosexuels ! On vous appelle à venir toutes et tous nombreux et nombreuses aux Rassemblement du 17 Novembre.

CONTRE L ORDRE MORAL, EGALITE !

Mardi 23 octobre, place du Capitole, comme dans 75 autres villes de France, l’alliance VITA a organisé un rassemblement « pour la défense des droits des enfants et contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels ».

Alliance VITA et d’autres d’organisations réactionnaires réitèrent leurs attaques homophobes avec un nouveau rassemblement le samedi 17 Novembre, à Toulouse à 14h30 place Esquirol, comme dans d’autres villes de France. L’Alliance VITA, anciennement Alliance pour les droits de la vie, est une association fondée en 1993 par Christine Boutin et constitue le principal lobby anti-avortement français. Comme toutes organisations d’extrême droite, elle se cache derrière « le droit à la vie » et « le bien être des enfants » pour banaliser un discours radicalement haineux et discriminatoire, remettant de plus en plus en cause le droit à l’avortement mais aussi l’ensemble des progrès sociaux sur la question du genre et de la sexualité. Prônant une éducation patriarcale et machiste, elles défendent un modèle familial unique, sexiste et homophobe où la femme n’est relayée qu’au à un simple rôle de reproduction.

Ce type de rassemblement n’est que le début de l’offensive des intégristes contre le mariage et l’adoption pour les couples LGBT. Alliance Vita n’est pas la seule organisation à se mobiliser contre le mariage et l’adoption des couples homosexuels: le dimanche 18 Novembre à Paris, l’institut Civitas (groupe catholique intégriste) organise une marche pour « le droit à la vie ». C’est bel et bien le début d’une campagne de l’extrême droite pour nous faire renoncer à l’obtention de nouveaux droits. Et c’est face à cet élan que nous devons rappeler que l’homophobie est une réalité quotidienne et que nous devons combattre, au delà de leur rassemblements, tous les discours qui légitiment, cautionnent (par choix ou indif­fé­rence) et rendent possibles agressions, violences et discriminations envers les homosexuels.

Plus que jamais, nous devons, dés maintenant nous organiser et refuser la venue et la mascarade théâtrale d’Alliance Vita et de ses acolytes à Toulouse. Organisation homophobe lesbophobe transphobe réactionnaire et xénophobe, leurs rassemblements n’ont pas leurs places à Toulouse ou ailleurs !

Luttons toutes et tous contre les discriminations notamment à l’École et dans le monde du travail !

Combattons l’homophobie, réalisons l’égalité !

Et dans la foulée, nous irons toutes et tous à la manifestation contre toutes les expulsions, organisée par le CREA , qui a lieu (départ métro Saint Cyprien): http://toulouse.demosphere.eu/node/648

Les homophobes sont de sortie !


Manifestation contre le mariage homosexuel et l’adoption : fachos cathos intégristes homophobes hors de nos villes !

Mardi 23 octobre, place du Capitole, comme dans 75 autres villes de France, l’alliance VITA a organisé un rassemblement « pour la défense des droits des enfants et contre le mariage et l’adoption par les couples homosexuels ».

L’Alliance VITA, anciennement Alliance pour les droits de la vie, est une association française se présentant comme aconfessionnelle et non rattachée à une organisation politique. Fondée en 1993 par Christine Boutin, elle constitue le principal lobby pro-vie français . Elle a comme objectif de «promouvoir la protection de la vie humaine et le respect de la dignité de toute personne » c est a dire de se cacher derrière le respect et la dignité pour banaliser un discours radicalement haineux et discriminatoire.
Organisation ouvertement homophobe lesbophobe transphobe réactionnaire et xénophobe, elle regroupe des sympathisants gravitant autour de plusieurs groupuscules fascistes aperçu aujourd’hui place du Capitole : Jeunesses Nationalistes, Bloc Identitaire, Riposte Laique , Front National…
Ces organisations fascistes prônent haut et fort leur haine à travers des propos racistes, xénophobes, sexistes, homophobes voir des  violences physiques, passages à tabac …
La lutte antifasciste passe aussi par la lutte contre l’homophobie et contre tous discours qui légitiment ces agressions, les cautionnent (par choix ou indif­fé­rence)et qui les rendent possible.

L’UAT reste et restera vigilante et prête à se mobiliser contre l’homophobie le sexisme,deux des piliers du fascisme !

Et pour information, vous trouverez les articles de la Dépeche et de Carré d’info sur le rassemblement du 23 !

Communiqué « incendie de Colomiers »


8 militants d’extrême-droite ont été arrêtés suite à l’incendie criminel de la mosquée de Colomiers.

La récente campagne d’autocollants des Jeunesses Identitaires et du Renouveau Français aperçus sur Colomiers et Toulouse ne nous laissaient que peu de doutes sur l’origine de cet acte.

Voici plusieurs mois que l’Union Antifasciste Toulousaine s’est créée et tente d’alerter la population sur la résurgence d’un activisme d’extrême droite. Les différentes agressions à caractère raciste, homophobe et politique intervenues depuis plus d’un an sur toulouse et ses environs le démontrent très clairement.

Le contexte raciste et sécuritaire (expulsions de sans-papiers, répression policière, fichage, etc…) tout comme la déliquescence du FN continuent d’offrir un terrain propice à l’activisme d’extrême-droite. Un groupuscule est mort, d’autres existent ou se créeront. La lutte antifasciste est plus que jamais d’actualité.

Restons mobilisés et déterminés ! Pas de répits face aux fascistes !

Jeudi 29 mai 2008, Union Antifasciste Toulousaine
antifa.toulouse@gmail.com