Face au fascisme et au capital: révolution sociale !


photo

Publicités

L’extrême droite enchaîne croix celtique et croix gammée.


Vendredi 14 février et samedi 15 février, l’extrême droite toulousaine a enchaîné une série de « tags » sur Toulouse. La petite bourgeoisie toulousaine, et leurs serviteurs, se sont trouvés, dans les rues délaissées par le froid et la pluie, pour pouvoir s’adonner à leur grand frisson: marcher dans les rues en « taguant » librement des quartiers toulousains. Avec des messages politiques aussi puissants que créatifs : une alternance de croix celtiques et de croix gammées. Toulouse a été salie par ces messages racistes, homophobes et antisémites.

1796700_10152190815188349_53812242_n

La paranoïa c’est une maladie, pas un choix politique.

1898204_768470699829749_757816153_n

Devanture du cinéma l’Utopia.

1922462_10203331687677165_292525288_n

Nationaliste c est un peu trop difficile à écrire.

20140216_155453

OAE… Décidément, il y a comme un hic..

Les auteurs? La fine équipe qui a repris le flambeau depuis plus d’un an des identitaires en terme d’activité fasciste sur Toulouse. La même fine équipe qui dégrade régulièrement des locaux syndicaux du centre-ville. La même fine équipe qui a agressé plusieurs personnes ces dernières semaines notamment en marge d’une manifestation anti-catholique intégriste. Toujours la même fine équipe toulousaine issue des rangs de l’Oeuvre Française, des Jeunesses Nationalistes et du Bloc identitaire. 3 structures dont 2 qui avaient été dissoutes.

Dissolution qui n’a servi à rien. Comme les interdictions et autres mesurettes  du gouvernement. La lutte antifasciste ne se mène pas dans les tribunaux, dans les ministères, dans les salons parisiens ou au Conseil d’Etat.

Nous ne demanderons pas à la justice de faire « son travail ». Elle le fait déjà suffisamment bien en servant l’Etat, en multipliant les procès que les antifascistes subissent depuis des années là ou les fascistes dorment en paix.

Le racisme ne se combat pas avec des amendes, de la censure, de la prison, des discours hypocrites, des demi-mesures démagogiques.

L’antifascisme ce n’est pas de la morale, c’est une lutte politique et c’est surtout l’affaire de toutes et tous.

Il est temps de se réveiller et de ne plus laisser les fascistes salir impunément notre ville par leurs actes.

Il est temps de s’organiser ! Autodéfense populaire !

Piqûre de rappel:

http://fafwatchmp.noblogs.org/

https://unionantifascistetoulousaine.files.wordpress.com/2011/09/ol.pdf

5 mois: on n’oublie pas, on pardonne pas


Action antifasciste du 10 novembre !


Samedi 10 novembre a eu lieu la journée nationale antifasciste qui a pour objectif d’unir les militants qui luttent contre le fascisme quelque soit ses formes et ses idées. Derrière l’antifascisme, ne se cache pas seulement l’anticapitalisme, l’antisexisme ou l’anti impérialisme. L’antifascisme est aussi l’outil de tous et toutes pour combattre les discriminations et les injustices sociales, et doit être une lutte qui intègre tous et toutes les militant-e-s dans un espace démocratique et combattif.

Nous avons voulu que cette journée du samedi 10 novembre, 1er journée antifasciste d’ampleur nationale, soit avant tout celle de la solidarité et de la camaraderie. A Toulouse, nous avons ainsi organisé une journée militante et œuvrer pour que la journée du 10 novembre soit celle de la réappropriation collective de l’espace publique: des ateliers de graff ont été organisé ainsi qu’un repas militant. Malgré un temps capricieux, cette journée a été un franc succés par l’investissement de tous et toutes !

Pour cette date commune et cette mobilisation, des objectifs ont été définis :

– valoriser la capacité du mouvement antifa à se mobiliser sur une date commune avec une thématique commune et un message/image communs dans plusieurs villes et zones en même temps

– valoriser le patrimoine commun antifasciste  : développement de lieux,  implantation sociale et culturelle dans les quartiers, présence dans divers collectifs de lutte et initiatives, organisations d’actions et d’événements, participation aux mouvements sociaux, création et diffusion de fanzines, activisme dans les contre-cultures…

Un lien sur le site de la journée du 10 : https://vivresanspeur.noblogs.org/

A l’année prochaine !

Ni oubli, ni pardon. Justice de classe pour toutes les victimes du fascisme !

Parceque le fascisme est le larbin des classes dominantes, une seule solution: faire bloc !

Face à la violence du capitalisme sous toutes ses formes, organisons nous ! Tandis que le capitalisme exploite, licencie, précarise et opprime les classes populaires, faisons vivre la solidarité !

Issu de l’action antifasciste Allemande des années 1930, ce symbole nous rappelle le besoin permanent dans la société capitaliste de structures antifascistes autonomes

L’arbitraire policier est une réalité quotidienne, à Toulouse et ailleurs. Pas un jour, pas une semaine sans qu’on ne soit informé d’une nouvelle injustice, d’une nouvelle bavure des hommes en uniforme. Face à la répression, organisons nous !