Projection-débat Trouble #14 :  » Rester Debout: Luttes pour les Espaces Autonomes « 

banner1-da956

On se retrouve jeudi 17 janvier, 20h, à l’Astronef ( 3 place des avions, M Saouzelong) pour la projection d’un nouvel épisode de Trouble. Après celui sur le Hip-Hop on passe à la question des luttes territoriales.

     Même si elle s’inspirent les unes et les autres; les luttes d’autonomie territoriales doivent se baser sur les réalités locales pour réussir. La bataille pour un centre social squatter dans un quartier urbain sera nécessairement différente de celle menée par des défenseurs de territoires Autochtones contre des compagnies pétrolières.

Même si elles sont différentes, ces luttes découlent de la même résolution. Tracer une ligne et de la défendre… peu importe ce qu’il viendra. Après tout, défendre un espace physique veut dire rester debout.

Dans l’Épisode de Trouble; SubMédia met en lumière trois luttes d’autonomie de territoire :

  • le Camp Unist’ot’en, situé dans les terres non-cédés du territoire Wet’suwt’en en soi-disant Colombie-Britannique,
  • le mouvement pour les espaces autonomes à Ljubljana en Slovénie
  • et la Zone À Défendre (ZAD), à Notre-Dame-Des-Landes, en France.

Bande d’annonce du documentaire : cliquer ici

Durée : 40 minutes en VOSTFR + débat avec des collectifs invités

Prix : Participation libre

troublebanner-0059a

A propos de Submedia

Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être projetée en groupe, en équipage en public. Nous espérons que ces vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’action locale.

SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux.

Fondé en 1994, SubMedia à produit des centaines de vidéos sur tout, des manifestations anti-mondialisation au films sur le vol à l’étalage. Nos films ont été diffusés dans le monde entier dans les centres sociaux et les cinémas et ont été regardés par des millions sur Internet.

Pour plus d’infos : http://sub.media/

sticker_pixel-dd91e

Publicités

Festival antifasciste #5

L’Union Antifasciste Toulousaine et l’association Kartier Libre organisent leur cinquième festival antifasciste sur Toulouse du 8 au 15 octobre 2016 !

affiche-festival-antifa-5

L’objectif ? Rappeler que Toulouse est et restera une ville antifasciste et que l’extrême droite n’a sa place ni dans nos rues, ni ailleurs.
Chaque année, ce festival nous offre la possibilité d’organiser, autour d’un programme riche et varié, des séries de discussions, de débats et de rencontre pour faire vivre la culture antifasciste (mais aussi nous permettre d’offrir une tribune à tous les militants et militantes qui se battent pour la lutte des classes et l’égalité sociale). Tout en se retrouvant autour de deux soirées de concerts organisées avec nos camarades de l’association Kartier Libre.

Depuis cinq ans, ce festival continue de faire vivre notre combat et son histoire. Des FTP-Moi à notre camarade Clément, nous rendons ainsi hommage à celles et ceux qui se battent pour faire vivre la solidarité antifasciste.

Et ce combat est d’autant plus d’actualité avec la mascarade électorale qui se profile à l’horizon et sa formidable tribune pour la logique raciste, islamophobe et antisémite de l’extrême droite. Dans le climat actuel préélectoral et la main-mise du discours du Front National, nous devons rappeler avec force que l’antifascisme est un combat quotidien.
En effet, les idées nauséabondes du Front National continuent inlassablement de se déverser dans tous les partis et médias dominants et s’implante lentement mais durablement dans les esprits. Stigmatisation continue des migrant.e.s via la jungle de Calais, manipulations et stratégie du bouc émissaire contre la légitime vague migratoire qui a suivi la guerre colonialiste en Syrie, le Front National s’appuie toujours sur les mêmes relents racistes. Et la conférence co-organisée avec la Horde ouvrira aussi ce moment de débat.
Mais au delà du Front National, nous dénonçons aussi cette année les « régimes démocratiques » qui fondent leurs existences et leurs
identités dans un fonctionnement violent, autoritaire et muselant les minorités progressistes et révolutionnaires. C’est dans cet objectif que
nous diffusons la projection du film de Costa Gavras, État de siège.
Un moment de plus pour rappeler notre solidarité internationale pour toutes celles et ceux qui luttent contre le fascisme chez eux.

Toulouse est une terre antifasciste !


Flyer et bannière web :

a3-collage

banniere-fb-pour-page-uat