Heather Heyer – A jamais dans nos luttes


Publicités

Manifestation en hommage aux victimes du fascisme


Pour Clément et tous les autres, Ni oubli, ni pardon !

Rendez-vous samedi 3 juin à 15h à la médiathèque José Cabanis

« Violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, en réunion et avec usage ou menace d’une arme ». Voilà comment la justice définit « l’affaire Clément Méric ».

Depuis 4 ans, les assassins de notre camarade se baladent tranquillement dans les rues sans que la justice ne se soucie d’eux. Et depuis 4 ans, tout est fait pour oublier.
Sa mort est présentée comme le résultat d’une rixe entre bandes, réduite à un fait divers et non pas considérée comme la conséquence de la normalisation des idéologies de l’extrême droite. Le procès n’arrive jamais malgré des preuves accablantes qui ne changent rien.

Tous les éléments sont réunis pour dénoncer une justice complice de l’assassinat de notre camarade. Du temps pour faire oublier. Voilà le sort que réserve la justice aux assassins de nos camarades. Nous pensons aussi à Andrés, attaqué sur Toulouse en 2012 par une clique d’identitaires locaux, qui restera handicapé à vie.
Mais aussi à la mort de Hervé Rybarczyk, militant révolutionnaire antifasciste et guitariste du groupe « Ashtones », en réalité assassiné par des militants de l’extrême-droite Lilloise proche de Troisième Voie.
Nous n’oublions pas non plus les personnes victimes de violences policières, blessées ou tuées par les forces de l’ordre. Ces crimes racistes et sociaux sont systématiquement légitimés par l’État, en France comme ailleurs, et montre l’impunité dont jouit la police.
Nous pensons aussi à tou-te-s les militant-e-s et opposant-e-s politiques qui se battent dans leurs pays et pour l’égalité et la révolution sociale et notamment en Tchétchénie, où le seul fait d’être homosexuel-le revient à être destiné à mourir.

Le meilleur hommage que l’on puisse faire à nos camarades tombé-e-s, la meilleure façon de leur rendre justice, c’est de continuer leur combat, notre combat : contre le capitalisme qui détruit à petit feu nos vies, contre une justice de classe et une police qui ne protègent que les intérêts des riches et des fascistes, contre les idées réactionnaires, le racisme, la LGBTQIphobie et le sexisme qui nous oppressent et nous divisent.

Nous n’oublierons rien du sourire de notre camarade ni de ses combats. Nous ne pardonnerons jamais l’infamie des fascistes qui l’ont tué et du système qui les produit.
Clément tu vis dans nos luttes.

Vous pouvez lire le tract en cliquant : ici

De plus un article sur la décision de justice pour Andrés, victime en 2012 des identitaires : ici

Projection « Aube dorée: une affaire personnelle »


Aube Dorée… Vous avez sûrement entendu parler de ce parti néo-nazi grec qui s’est fait connaître par ses succès électoraux et ses violences envers des immigrés, des militants révolutionnaires etc.

Pour se tenir informé.e, y réfléchir et/ou en parler ensemble, l’Union Antifasciste Toulousaine vous invite à la projection du film-documentaire « Aube Dorée, une affaire personnelle » qui sera suivie d’une discussion en compagnie de la réalisatrice Angélique Kourounis.

Projection le 26 novembre à 18h à la Chapelle (36 rue Danielle Casanova) à Toulouse.

« Mon homme est juif, un de mes fils gay, un autre anar et moi féministe de gauche, fille d’immigré. Si Aube Dorée vient aux affaires notre seul problème sera dans quel wagon nous monterons. »

https://vimeo.com/147207238

Synopsis :

15123195_1778557302364929_2506121765181862698_oAngélique Kourounis enquête depuis des années sur l’organisation du parti néo nazi grec Aube Dorée. L’effondrement économique, l’instabilité politique, et les relations familiales sont au premier plan de ce documentaire qui essaie de comprendre ce qui se passe dans la tête des néo-nazis qui se posent en victimes du système.

Une Aube Dorée qui ne s’est jamais cachée quant à son idéologie. Ses scores aux élections dans le passé étaient peut être négligeables, mais cette idéologie défendue par une partie du clergé, cultivée par la plupart des médias, et transmise par le système politique est devenue le terreau sur lequel l’organisation a pu se développer.

Comment un parti raciste qui obtient des années durant moins de 0,2% des votes peut se retrouver au parlement avec 18 députés ? Comment un parti qui prône, la violence, la haine, le sexisme et le meurtre peut augmenter son score à chaque pogrom ? Comment Aube Dorée peut rester en Grèce la troisième force politique du pays depuis quatre ans ? Que se passe t-il dans la tête d’un membre d’Aube Dorée ?

La réalisatrice approche la question d’Aube Dorée via ses propres obsessions, ses inquiétudes et ses peurs. Elle a dédié plusieurs années de travail à ses recherches autour du parti néo nazi grec qui occupe toujours la troisième place sur l’échiquier politique grec après des décennies d’actions meurtrières. C’est son troisième film sur la question, et le premier documentaire d’auteure.

 

Contre le patriarcat, je me lève et je me bats


Nous, Femmes de l’Union Antifasciste Toulousaine, tenons à communiquer face au choix de notre organisation de maintenir son festival à la Dernière Chance et au Communard.

Depuis des années notre organisation alerte sur les dérives militantes et sur le bien-fondé de sacraliser ces lieux comme des « lieux militants » et de s’endormir sur une posture morale consistant à les protéger coûte que coûte. Nous sommes critiques par rapport aux contradictions qui émanent de ces lieux. Il s’agit de bars avec des tenancier.ère.s, des bénéfices et un business à maintenir. Mais aussi, pour certain.e.s, de camarades qui nous permettent d’organiser des évènements depuis des années et de marcher main dans la main avec eux.elles pour populariser notre vision de la lutte. Sans eux.elles, beaucoup de nos évènements n’auraient pas eu cette facilité d’organisation. Ainsi nous ne souhaitons pas déserter un lieu que nous fréquentons depuis des années sans qu’un véritable débat soit posé carte sur table.

Nous sommes lucides, il n’existe pas de lieu « safe », il n’en existera jamais. Tant que le patriarcat existera, aucun squat, aucun bar, aucune rue et aucune maison ne sera épargné. Se bercer de cette illusion est dangereux. Nous pouvons juste maintenir une bulle de sécurité lors de nos événements et maintenir une vigilance plus accrue que jamais, comme nous le faisons déjà. Mais c’est à nous, en tant que femmes, de créer un réel rapport de force pour renverser une situation qui tend à s’aggraver ! Dans nos vies privées, au travail, nous sommes exploitées, malmenées, discriminées et opprimées. Et dans nos vies militantes, nous nous sentons de plus en plus isolées et cela favorise la résurgence de pratiques sexistes, masculinistes et oppressives. Ce n’est pas en fuyant ces lieux que nous trouverons la solution, c’est en faisant justice par nous-même et en se donnant les moyens de combattre le patriarcat que nous vaincrons !

Nous invitons donc toutes les femmes intéressées à nous contacter en espérant pouvoir organiser une réunion et/ou à venir nous rencontrer pendant le festival pour envisager de pérenniser des modalités d’action qui nous protégerons au mieux.

Contre le patriarcat, je me lève et je me bats !

Contre la manif pour tous !


Le 16 juin 2016, à 19H30 place saint Etienne, La Manif Pour Tous, groupe homophobe et réactionnaire qui s’est illustré ces dernières années par son opposition au mariage pour tou-te-s, se rassemble pour soutenir le projet de loi de députés républicains contre la Gestation Pour Autrui. Ce projet de loi vise à lutter contre le recours à une mère porteuse et à rendre constitutionnel le principe d’indisponibilité du corps humain. Alors que les GPA réalisées à l’étranger sont reconnues par le droit français, les obscurantistes cherchent à empêcher symboliquement l’évolution de nos droits et en profitent pour remettre en cause nos droits acquis par des années de lutte.

En constitutionnalisant le principe d’indisponibilité du corps, la manif pour tous ouvre une porte à la remise en cause de l’ensemble de nos droits, notamment sur l’IVG ou les droits des personnes transgenre. De plus, dans leur délire paranoïaque visant à faire de la femme une esclave, La Manif Pour Tous profite de l’occasion pour rendre inaccessible l’accès aux mêmes droits pour les couples homosexuels ou aux couples qui ne peuvent porter un enfant.

Aux lendemains de la tuerie homophobe d’Orlando, nous réitérons notre opposition à la Manif Pour Tous et à ce rassemblement que nous vivons
comme une ultime provocation inacceptable.


Egalité de droits entre homos et hétéros !
GPA-PMA pour toutes et tous !

Rassemblons nous dés 19 H place Saint Etienne

mama

Rassemblement Antifasciste le 18 Juillet


Le samedi 18 Juillet, des fascistes toulousains organisent une manifestation islamophobe a 14h place du capitole.

Officiellement « contre le terrorisme islamique et l’islam », ce rassemblement raciste est autorisé par la préfecture et la mairie de Toulouse.
Ces derniers ne voient aucun problème à laisser se dérouler un nouveau Jour de Colère bis à Toulouse, malgré leurs déclarations de l’époque.
Tout en sachant que serons présent des cadres fascistes comme Ivan Benedetti, président de l’œuvre francaise, organisation dissoute suite à l’assassinat de Clément Méric. On ne peut que constater le rapprochement entre l’Etat et l’extrême droite, surtout lorsqu’il s’agit de stigmatiser les musulmans.

L’amalgame entre violences religieuses et Islam est une stratégie classique pour les fachos. Elle vise a faire croire a un « ennemi intérieur » (les musulmans) pour instaurer une politique nationaliste, raciste et sécuritaire. Elle a également pour but de diviser les opprimés et d’éviter toute remise en cause du système.
Tout ça dans l’intérêt de la classe dominante.

Ce ne sont pas les quelques mort (ultra-médiatisés) dans des attentats qui nous ferons oublier les centaines de mort de la répressions policière et du fascisme. Le danger actuel en France et en Europe réside dans la montée des idées racistes et réactionnaires dans la rue comme dans les urnes. Certainement pas dans la montée d’un prétendu islam radical qui est marginal mais qui focalise pourtant l’attention de tous les médias.

Face a cela il est plus qu’urgent de s’unir, s’organiser et lutter contre le racisme et l’extrême droite. Ensemble faisons comprendre a ces fachos que Toulouse est une ville métisse et populaire où l’islamophobie n’a pas sa place.

Ne laissons pas l’extrême droite s’imposer a Toulouse.

Fascistes hors de nos vies!

 RDV à 13h place du Capitole

 

image-7

Rappel des événements du 2 au 4 juin 2015


MARDI 02/06 – 20H :

CONCERT EN HOMMAGE A CLEMENT

MERCREDI 03/06 – 19H:

PROJECTION DU FILM

« ACTA NON VERBA » + DEBAT

JEUDI 04/06 – 18H30:

MANIFESTATION EN HOMMAGE AUX VICTIMES DU FASCISME

 

concert proj Signataires