Assassinat d’un camarade Lillois par les identitaires

Photo de Hervé Rybarczyk
Hervé Rybarczyk

Nous venons d’apprendre que la mort de Hervé Rybarczyk, militant révolutionnaire antifasciste et guitariste du groupe « Ashtones », serait en réalité un assassinat perpétré par des militants de l’extrême-droite Lilloise proche de Troisième Voie.

L’Union Antifasciste Toulousaine tiens à exprimer toute sa solidarité envers sa famille et ses camarades.

Nous vous relayons ICI l’article publié par nos camarades de l’Action Antifasciste NP2C.

NI OUBLI, NI PARDON!
SOLIDARITÉ ANTIFASCISTE!

Publicités

Tous unis contre la repression !

Suite à l’appel par différents collectifs de soutien à la ZAD à une journée de manifestation contre la répression du mouvement anti aéroport à NDDL, un rendez vous est donné à toulouse, nous relayons cet appel :

Au Val de Suse, à Nantes, à Rio et partout, ce sont les mêmes flics et les mêmes juges qui nous humilient, nous mutilent, nous enferment pour défendre leur monde : par leurs contrôles d’identité, leurs flashballs et leurs régimes d’exception.À Toulouse, le grand nettoyage de printemps a commencé, leur volonté d’aménager la ville, d’aménager nos vies est tout aussi palpable : c’est leur “défi propreté”. Les Indésirables doivent disparaître pour laisser place aux écoquartiers de Toulouse Métropole.Ils voudraient rendre impossible de nouvelles ouvertures de squat : la bac se permet des expulsions sauvages pendant que la mairie fait pression sur les propriétaires entre deux arrêtés putophobes.La machine à expulser continue de tourner, les SDF se font sans cesse emmerder. Et lorsqu’on veut élever la voix contre les discriminations, ils nous répondent encore une fois par la gazeuse. Ces attaques ne découlent pas de dysfonctionnements : il s’agit d’un processus général destiné à étouffer toute velléité d’opposition. C’est normal.Cette cohérence nous amène à considérer l’ensemble de la métropole comme une cible. Dès lors, s’opposer à la gentrification, à l’invisibilisation des pauvres, à la vie qu’ils nous vendent à grands coups de publicité font partie d’un même combat : nous aspirons à nous réapproprier nos vies.Si nous appelons à un rassemblement, c’est qu’ils nous paraît nécessaire de faire écho aux luttes d’ailleurs, mais également de se donner les moyens à Toulouse de construire une riposte.

Nous aurions préféré prendre l’initiative, plutôt que d’agir au rythme des répressions en tout genre. Cependant, il est opportun de nous rassembler afin d’évaluer nos potentialités, d’enrayer l’isolement qu’ils tentent de nous imposer et de nous libérer du flic qu’ils sont parvenus à placer en chacun de nous, ne serait-ce que le temps d’une action commune.

Urgence 17



RASSEMBLEMENT 14H CAPITOLE !

Solidarité avec les lyonnais !

1978014_770024626350073_285957968_oVoilà plus de deux semaines, deux jeunes lyonnais ont été poignardés dans le dos. Nous avons déjà communiqué dessus, leurs jours ne sont pas en danger mais ils garderont des séquelles à vie.

Nous tenons à leur réaffirmer notre soutien. A eux ainsi qu’à tous ceux qui luttent face à la répression, étatique ou fasciste.

Nous tenons aussi à remercier tous ceux qui étaient présents samedi dernier pour leur solidarité avec les camarades parisiens.

La lutte continue !

Agression à Lyon

Ce velyonndredi, en début de soirée, à Lyon, deux jeunes de 15 et 16 ans ont été blessés à coup de couteaux pour un groupe de fascistes. Ils sont actuellement en soin à l’hôpital et le pronostic vital n’est pas engagé.

Au milieu des braillements antisémites d’un « jour de colère », des vociférations homophobes de la « manif pour tous », des racistes de la « droite décomplexée » et de l’inutilité de la gauche socialistes et de ses antennes, la vraie nature de l’extrême droite s est encore exprimée.

Nous exprimons tout notre soutien aux deux jeunes agressés, ainsi qu’à tous les militants antifascistes de Lyon. L’ensemble des militants de l’union antifasciste toulousaine se joindront à leurs décisions quant à la suite des événements.

Plus d’infos sur :

http://rebellyon.info/Deux-personnes-poignardees-par-des

Violence fasciste, riposte populaire !

 Le mercredi 15 janvier a e423284u lieu, à Toulouse, une manifestation unitaire contre la conférence du groupuscule catholique intégriste CIVITAS. Cette manifestation s’est déroulée dans le calme mais avec la fermeté nécessaire face aux idées nauséabondes de l’extrême droite.

Malheureusement, cette manifestation a été entachée par la présence dans les rues de Toulouse d’une dizaine de fascistes venus dans le seul but d’en découdre avec les manifestants. Après avoir jeté des bouteilles en verre sur les manifestants, ces derniers ont lâchement attaqué un bar populaire d’Arnaud Bernard à coups de chaise alors qu’il n’y avait presque personne dedans. Malgré la forte présence policière autour de la manifestation et dans le quartier d’Arnaud Bernard ce soir là, les néo-nazis ont encore une foi bénéficié de la plus grande impunité dans leur basse « attaque ».

Et cette impunité a été lourde de conséquences dans la mesure où après leur petite ballade, un jeune homme a été violemment agressé ( http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/22/1800574-agresse-marge-defile-contre-manif-tous.html ). Ces événements sont bien évidemment liés et sont le fait d’une extrême droite qui rode dans la ville rose. Les néo-nazis sont chaque fois plus violents comme en témoignent l’assassinat de notre camarade Clément Méric ou la récente attaque à l’arme à feu d’un concert de RUSF à Clermont-Ferrand ( http://www.regards.fr/web/Fusillade-Clermont-Ferrand-a-deux,7409).

Face à cette violence, nous devons nous mobiliser,  Face à ces discours, la lutte est un devoir !

Pas de quartier pour les fascistes, pas de fascistes dans nos quartiers !