Pourquoi nous ne nous associons pas à l’indignation sur les scores électoraux du Front National ?


Depuis quelques jours, on assiste à une indignation citoyenne face à la montée de l’extrême droite dans les urnes .

Nous ne sommes pas citoyens de cette république, nous nous désintéressons de la politique institutionnelle. Nous ne pensons pas que le système actuel permettra de faire face au front national et à ses idées. Au contraire, ce système l’a créé et a véhiculé ses idées depuis des années, par ses choix politiques et par ses médias. « Anti système », le front national ne l’a jamais été, il est logique qu’il ait facilement réussi à trouver sa place dans l’échiquier politique. Ceux qui s’indigent aujourd’hui de « la montée du FN » ne sont pas nos camarades. C’est bien la politique raciste et capitaliste de l’UMP comme du PS qui véhicule et récupère les idées du Front national. Racisme républicain ou racisme bien-pensant sont les fers de lance de la politique du FN.
Depuis sa création, le Front National n’a jamais été « un vote de colère » contre le système mais bien un vote de soumission a ce système, raciste et individualiste.bourgeoisie-dogs

Électoraliste et manipulateur, le Front n’a rien à envier aux autres partis. Nous, antifascistes de l’union antifasciste toulousaine sommes radicalement anti capitaliste. Nous ne nous soumettrons jamais à la mascarade électorale.  Nous ne rentrerons pas dans leurs jeux.

 

Nous dénonçons la montée du fascisme depuis maintenant plusieurs années. La violence de l’extrême droite est une réalité. Les agressions et les meurtres fascistes se multiplient.

La répression s’abat sur celles et ceux qui veulent s’y opposer. Et face à cela, nous ne sommes pas indignés, nous combattons ! L’indignation doit laisser place à la colère et à la rage pour créer les conditions d’un vrai rapport de force face à l’extrême droite pour abattre ce système. Nous ne combattrons pas le Front National avec ses armes républicaines, nous le combattrons par une lutte quotidienne contre le racisme, le fascisme, le sexisme et l’homophobie.

Nous détruirons le Front National par des luttes sociales, solidaires et populaires.

Advertisements
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Nicolas

     /  01/06/2014

    Autant je suis d’accord avec vous sur bon nombre de points ; autant je ne pense pas que la « rage » et la « colère » puissent servir une cause ou un objectif. Certes, c’est le sentiment qui peut être ressenti lorsqu’on est confronté à ce genre de situation ou de comportement. Je pense que les paroles et les actes racistes, fascistes ou de haine en général peuvent créer une foule de sentiments différents, mais qui ont tous un point commun :ils sont négatifs. On peut ressentir, de la « colère », de la « rage », de la peur aussi, face à cette haine irrationnelle, sans fondements, qui se déverse quotidiennement dans nos oreilles et sous nos yeux. Mais je pense que si on reste dans cet état émotionnel négatif, alors, on va commencer à parler le même langage qu’eux, celui de la haine, celui de la violence. Je pense donc qu’il est nécessaire de se défaire de ce sentiment avant de continuer la lutte de manière plus constructive ; de manière à « rehausser » le niveau ; de manière à ne pas entrer dans leur jeu (car c’est ce qu’ils cherchent). Je sais qu’il peut parfois être difficile de parler ou d’être Paix pour quelqu’un dont la seule langue maternelle est Guerre ; mais parler Guerre, comme eux, c’est leur donner raison. Pour les gens du FN, faire des actes violents contre quelqu’un qui est violent se « justifie », car la violence trouve sa justification dans la violence – excusez mes tautologies. Alors qu’être violent face à quelqu’un qui vous sourit, qui reste calme, qui ne répond pas violemment à vos attaques, cela peut déstabiliser l’adversaire, et finir par le lasser, car il se met à « jouer » tout seul. Je ne dis pas qu’il ne faut pas se défendre face à des attaques, surtout si elles remettent en cause l’intégrité physique, morale, ou psychologique d’une personne ; mais j’appelle à un changement de posture, afin de mettre un terme à cette spirale de la haine qui ne cesse de s’abreuver elle-même. Je pense donc qu’il faut arrêter de faire de ces énergies négatives un moteur de vos luttes, et que vous devez trouver des énergies davantage positives comme moteur à vos protestations. J’espère que je serai entendu et que ce genre d’intervention ne sera pas, comme à son habitude, un coup d’épée dans l’eau.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :