Jour de honte pour les réac !


Samedi 5 avril, un appel national à un « Jour de colère » était lancé par les réacs de tous bords. Ici à Toulouse, les colériques appelaient à se rassembler place du Capitole à 14h.

Impossible de connaitre l’étendue leur mobilisation. La plupart, toujours prêts à vaillamment répandre la haine sur internet ou dans les urnes ont eu bien du mal à assumer ce 5 avril à Toulouse. On les a vu hésiter, venir au rassemblement faire un tour par politesse puis vite regagner l’anonymat parmi les badauds, certains ne se sont même pas approché. Elle n’avait pas l’air si en colère, cette extrême droite, encore une fois dans une posture… pitoyable et honteuse.

1451456_10202598592139520_8942384101171867244_n

Le vrai visage de jour de colére: quelques néo nazis qui voulaient prendre la pause.

On a ainsi bien pu voir l’échec de ce « front fasciste » avec les quenellistes antisémites qui ne voulaient pas s’associer à des néo-nazis et des identitaires racistes. En effet, il est difficile de rassembler sur le moteur de la haine.

Seulement une vingtaine de manifestant-e-s étaient présent-e-s, derrière des barrières, entouré-e-s d’un autre vingtaine de néo-nazis qui faisaient office de service d’ordre. Pour un mouvement qui se dit global, c’est quand même un peu la honte.

faf3

La solitude des grands jours

Les fachos de  » jours de colère » peuvent avoir honte, mais nous antifascistes, nous pouvons être fier-e-s ! Suite à l’appel de diverses organisations libertaires, maoistes, anti-impérialistes, LGBT et antifascistes toulousaines, nous avons été plus de 250 à crier notre mécontentement quant à la présence de ces fascistes dans la ville rose. Tout ceux qui se reconnaissent dans la lutte contre le fascisme ont reprit la rue à la fois d’une facon dynamiques, combattives  mais aussi communicatives.

Malgré une très forte présence policière qui aura protégé jusqu’au bout le rassemblement colérique, nous avons informé les toulousain-e-s de ce qu’il se passait au Capitole et les Toulousains se sont eux même saisis de la question, en les huant constamment ! Les fachos ont finalement été encerclés et enfermés dans une place vidée par leur propre haine, les passants étant révoltés de les voir.

Malgré l’échec évident du « Jour de colère » et l’ampleur de la contestation antifasciste, la police a continué à protéger les néo nazis qui n’ont pas arrêté de déverser leurs vieux discours. Deux personnes ont été bléssées par la police et cinq personnes ont été mis en garde à vue pour avoir osé contester ce rassemblement.  Un reste encore en garde à vue. On vous donnera des nouvelles dès que nous en saurons plus pour leur procés.

Toulouse est et restera une ville antifasciste. Mais pour cela, il faut que nous restions mobilisés. La lutte continue.

Leur colère est réactionnaire, Notre rage est révolutionnaire!

ob_e48223_antifa-1

Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Dupouey

     /  12/04/2014

    Samedi dernier, mon sang n’a fait qu’un tour en découvrant les fascistes sur la Place du Capitole en sortant du Lycée Fermat où j’enseigne. Au lieu de reprendre le train vers mes Pyrénées, j’ai tout de suite décidé de manifester avec les opposants à ce rassemblement honteux.
    Mais quelle misère que d’avoir dû manifester sous des slogans politiquement aussi nuls et stupides que « Toulouse on t’encule » et « Moudeng fasciste » ! Bon, je suis prof ; mais je ne demande pas pour autant qu’une manif soit une démonstration conceptuelle. Mais tout de même ! Il faut vraiment n’avoir aucune idée de ce qu’est le fascisme, n’avoir jamais vu un fasciste (on en avait pourtant sous les yeux !), pour crier des trucs pareils. Je suis membre d’une organisation d’extrême-gauche et je n’ai aucune sympathie pour Moudeng, mais si Moudeng est fasciste, alors nos mot n’ont plus aucun sens, et ce n’est plus la peine de penser, de réfléchir et de discuter, il n’y a plus qu’à cogner.
    Bon sang, si nous sommes antifascistes, c’est parce que nous réfléchissons, que nous sommes instruits, que nous lisons et pensons, et que nous savons ce que les mots veulent dire. Bref, que ne sommes pas des brutes. Les brutes, c’est en face qu’elles étaient !
    On m’a dit dans la manif : « Moudeng, c’est le fascisme QUI VIENT ». Peut-être. Mais pour le moment, il n’est pas encore là. Alors en attendant, faisons un effort pour rester intelligents. Plus intelligents qu’eux. Sinon, nous perdrons.
    J’étais, je suis et resterai antifasciste, mais je pleure de voir l’antifascisme tombé à un niveau aussi nul.
    Bon courage pour votre, pour notre combat.

    Répondre
    • Union Antifasciste Toulousaine

       /  15/04/2014

      Le hic avec les manifestations populaires c est qu’il y a beaucoup de monde, beaucoup de colére mal exprimé et parfois des raccourcis maladroits. c est sur Moudenc n est pas un fasciste et l’homophobie on la combat depuis toujours alors « les enculés » ce n’est pas vraiment un terme qu’on apprecie. Mais toutes les bonnes volontés qui veulent nous rejoindre sont les bienvenues, quelque soit les maladresses sur le moment.

      Répondre
    • l'escargot

       /  23/05/2014

      Si je ne m’abuse, Dupouey, le slogan qui était entonné n’était pas « Toulouse, on t’encule », mais plutôt « Toulouse, on s’encule ». Une provocation (fort humoristique) destinée aux partisans de la manif pour tous qui étaient présents au jour de colère….

      Répondre
  1. La Horde – Toulouse : retour sur la manifestation contre le « Jour de colère » du 5 Avril
  2. Compte-rendu de "Jour de colère contre les fascistes ! Jour de fête pour toutes et tous !", Dijon 5 avril | Collectif Antifasciste de Besançon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :