L’extrême droite enchaîne croix celtique et croix gammée.


Vendredi 14 février et samedi 15 février, l’extrême droite toulousaine a enchaîné une série de « tags » sur Toulouse. La petite bourgeoisie toulousaine, et leurs serviteurs, se sont trouvés, dans les rues délaissées par le froid et la pluie, pour pouvoir s’adonner à leur grand frisson: marcher dans les rues en « taguant » librement des quartiers toulousains. Avec des messages politiques aussi puissants que créatifs : une alternance de croix celtiques et de croix gammées. Toulouse a été salie par ces messages racistes, homophobes et antisémites.

1796700_10152190815188349_53812242_n

La paranoïa c’est une maladie, pas un choix politique.

1898204_768470699829749_757816153_n

Devanture du cinéma l’Utopia.

1922462_10203331687677165_292525288_n

Nationaliste c est un peu trop difficile à écrire.

20140216_155453

OAE… Décidément, il y a comme un hic..

Les auteurs? La fine équipe qui a repris le flambeau depuis plus d’un an des identitaires en terme d’activité fasciste sur Toulouse. La même fine équipe qui dégrade régulièrement des locaux syndicaux du centre-ville. La même fine équipe qui a agressé plusieurs personnes ces dernières semaines notamment en marge d’une manifestation anti-catholique intégriste. Toujours la même fine équipe toulousaine issue des rangs de l’Oeuvre Française, des Jeunesses Nationalistes et du Bloc identitaire. 3 structures dont 2 qui avaient été dissoutes.

Dissolution qui n’a servi à rien. Comme les interdictions et autres mesurettes  du gouvernement. La lutte antifasciste ne se mène pas dans les tribunaux, dans les ministères, dans les salons parisiens ou au Conseil d’Etat.

Nous ne demanderons pas à la justice de faire « son travail ». Elle le fait déjà suffisamment bien en servant l’Etat, en multipliant les procès que les antifascistes subissent depuis des années là ou les fascistes dorment en paix.

Le racisme ne se combat pas avec des amendes, de la censure, de la prison, des discours hypocrites, des demi-mesures démagogiques.

L’antifascisme ce n’est pas de la morale, c’est une lutte politique et c’est surtout l’affaire de toutes et tous.

Il est temps de se réveiller et de ne plus laisser les fascistes salir impunément notre ville par leurs actes.

Il est temps de s’organiser ! Autodéfense populaire !

Piqûre de rappel:

http://fafwatchmp.noblogs.org/

https://unionantifascistetoulousaine.files.wordpress.com/2011/09/ol.pdf

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :