Non à la venue de Marine Le pen à Toulouse !


Paysage3 copie

Apercu dans les rues de Balma : un autocollant appelant au boycott du chalet des moisons. Bonne initiative !

Dimanche 12 avril le chalet des moissons a accueilli Marine Le Pen, présidente du FN. Une série d’événements ont eu lieu sur Toulouse pour s’opposer. Face au Front National, nous serons plus que jamais présent dans la rue !

Extrait du tract que nous avons diffusé :

165450_360935687350893_1082661922_n

Rassemblement contre la venue de Marine Le Pen

La crise envahit notre quotidien et la colère gronde. En réaction, on assiste alors, partout en Europe, à une montée de l’extrême droite, tant institutionnelle que violente, dans les rues et dans les parlements. Et face à des gouvernants sourds de la misère dans laquelle les classes populaires et moyennes tombent, le Front national se veut sauveur de la France. Pour arriver à cela le FN fait semblant d’être du côté des travailleurs. Cette stratégie n’est pas nouvelle : populisme et démagogie sont toujours présents. Dire ce que l’on veut entendre pour mieux y assortir des réponses qui attisent la haine et servent leurs intérêts.

Un exemple, le 17 janvier, ce parti d’extrême droite a mis en ligne sur son site une pétition contre l’accord sur l’emploi. On pourrait penser qu’elle se place du côté des travailleurs combattant une nouvelle réforme qui détruit leurs acquis sociaux. Mais ses objectifs sont double: à la fois reprendre l’espace public de débat laissé aux syndicats mais aussi réimposer son statut d’opposition sans jamais remettre en cause les racines du mal, le capitalisme. Son projet social, désastreux pour les travailleurs, elle ne le met jamais en avant. En effet, le projet social du FN, ne remet en cause aucune des logiques actuelles. Au fond, l’ensemble de propositions avancées en matière « sociale » repose avant tout sur l’idée d’une division entre travailleurs, au nom de la « préférence nationale », il s’agit bien  de racisme pur et simple.

Antisémite, islamophobe et raciste: « les chambres a gaz, un détail de l’histoire? » faisons que Marine Le Pen le soit aussi !

fn

Opération banderoles sur le périphérique toulousain !

La « préférence nationale » c est simplement la promesse de réserver en priorité si ce n’est en exclusivité, aux nationaux emplois,marchés, logements, droits sociaux, etc.. Voilà le programme économique et social au Front National. Évidemment , quitte à créer un déversoir de haine, autant le rendre aussi grand que la colère populaire et y amalgamer tous les immigrés en les rendant responsable de tous les maux : insécurité, chômage, file d’attente trop longue.. tout est bon ! Et si la fille Le Pen est bien le clone de son père sur le plan rhétorique, son discours et plus encore sa stratégie cependant visent à s’en démarquer. En effet, dans son mot d’ordre de « dédiabolisation » du FN, elle n’exprime pas seulement la volonté de débarrasser de l’ancien discours gênant mais d’infléchir la stratégie du FN. Ainsi elle cherche a rallier autour d’elle autant de militants d’extrême droite possible pour pouvoir elle aussi accéder aux pouvoir.

Sexiste, homophobe: bienvenue au front national

Cette nouvelle ligne de « dédiabolisation » du FN s’exprime également par le choix de mettre une femme à la tête du parti pour trancher avec l’image du patriarche autoritaire que représentait JM Le Pen.  Cela pour essayer de cacher sa nature profondément sexiste et homophobe car bien sur le front national est toujours fervent défenseur de la famille catholique traditionnelle et patriarcale.

Comment lutter contre?

4

Barrons la route à l’extrême droite !

Face à l’extrême droite et au capitalisme, il est plus que jamais nécessaire de lutter et d’organiser la solidarité et l’autodéfense populaire. Car l’unité des opprimés reste toujours notre meilleure arme contre le fascisme et l’extrême droite. Et les ripostes populaires s’organisent avec les réquisitions de logements vides à Toulouse et ailleurs, les luttes des ouvriers contre les fermetures de leurs usines ou les manifestations contre l’accord national interprofessionnel (ANI). Plus que jamais nous devons continuer à nous organiser pour ne pas laisser l’extrême droite s’implanter dans nos villes !

Non au Front National !

Offensive sociale et populaire !

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :