Ces intégristes catholiques qui perturbent des pièces de théâtre


Article de La dépêche du Midi du 02/11/2011:

Depuis quelques jour à Paris et bientôt à Toulouse, des intégristes catholiques ententent perturber les séances de deux pièces de théâtre qu’ils jugent «blasphématoires».

Mails, coups de téléphones: le théâtre Garonne de Toulouse subit depuis plusieurs semaines des pressions et des menaces visant à annuler les représentations du spectacle de l’auteur argentin Rodrigo Garcia, Golgota Picnic.

Comme le théâtre de la Ville à Paris pour une pièce de l’Italien Romeo Castellucci (Sur le concept du visage du fils de Dieu), le théâtre Garonne est dans le viseur des intégristes de Civitas.. « Le contenu de ces pièces est anti-chrétien et particulièrement odieux », s’insurge Alain Escada, le secrétaire général de Civitas, proche de la Fraternité Saint-Pie X fondée par Mgr Lefevbre. Le leader de ce mouvement proche de l’extrême droite n’a cependant pas vu le spectacle parisien, « simplement les extraits disponibles sur internet ». Mais à grand coup de manifestations, interruptions de séances et prières sur la scène, les intégristes ont décidé de bouter les pièces « blasphématoires » hors des théâtres français.

Depuis plusieurs jours donc , ils se rassemblent devant le théâtre de la Ville à Paris et sont prêts à agir de même à Toulouse: «Ce sera le 19 novembre. Nous voulons rassembler le maximum de chrétiens pour témoigner de notre indignation », prévient Alain Escada.

Liberté d’expression

Mais tout en condamnant ce spectacle « qui heurte les croyants », d’autres chrétiens se désolidarisent de Civitas. « Répondre à l’excès par l’excès ne mène à rien, et les motivations de Civitas ne sont pas très claires », assure l’évêque du Toulouse, Monseigneur Le Gall. Il a envoyé une lettre au maire de Toulouse, qui lui a répondu «très cordialement objectant la liberté d’expression ». Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, a été encore plus sévère, condamnant les agissements d’« un groupuscule qui se réclame de l’Eglise catholique sans aucun mandat ».

Face aux pressions des intégristes, le théâtre Garonne ne fléchit pas. « La violence et la haine déclenchées, au-delà de l’inquiétude légitime qu’elles suscitent, appellent en retour une responsabilité citoyenne. Le théâtre Garonne revendique pleinement les raisons artistiques qui l’ont amené à programmer ce spectacle, qui sera montré à Toulouse aux dates prévues. » Du 16 au 20 novembre.

« Pourquoi? »

Jacky Ohayon, directeur du théatre Garonne , explique la situation…

La polémique contre Golgota Picnic a commencé quand ?

Dès septembre, nous avons reçu, au théâtre Garonne, lettres de menaces, coups de téléphone, mails.. . Et tout cela sans fondement. D’abord, parce que ceux qui hurlent n’ont pas vu le spectacle. Ensuite, parce que le propos de Rodrigo Garcia va au-delà d’une dénonciation caricaturale de la religion. Il cible la désespérance de l’individu face à la société de consommation.

Qu’envisagez-vous de faire ?

J’ai entendu avec intérêt les appels au calme lancés par les autorités religieuses. Nous, nous prenons nos responsabilités en essayant d’abord de communiquer sur la réelle nature du spectacle.

Comprenez-vous que Golgota Picnic puisse heuter un chrétien ?

Non. D’abord parce que c’est une réaction par rapport au titre et fondée sur des rumeurs. La pièce de Garcia, artiste reconnu dans le monde entier, a été jouée six semaines à Madrid, bastion religieux, sans réactions de ce type. La question à se poser est donc: pourquoi chez nous ?

 

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :