Riposte laïque : Et petit-Blanc deviendra brun


Excellente analyse analyse d’Alternative Libertaire datant de décembre 2009:

Le racisme peut prendre des chemins détournés pour se déchaîner. En France, c’est souvent par le biais d’un laïcisme dénaturé, parce que sélectif. Estimant que la lutte contre l’islam est prioritaire, le site Riposte laïque illustre la dérive vers l’extrême droite d’une partie dévoyée du camp laïciste.Sarkozy inventa jadis la notion de laïcité positive, impliquant par là qu’avant son effort civilisateur, la laïcité était négative. Saint Jean de Latran soit loué, le journal en ligne Riposte Laïque (RL) va plus loin. Tout en se définissant comme progressiste et antilibéral, il invente une laïcité sélective, où toutes les religions ne se valent pas. Et – c’est très original – celle qui menace le plus la « République »… c’est « la religion musulmane », supposée « fer de lance » d’une remise en cause de la loi de séparation des Églises et de l’État » [1].

L’affaire Truchelut divise les laïcistes

RL est issue d’une scission de droite de l’Union des familles laïques (UFAL) et du journal en ligne Respublica, cette mouvance laïciste qui, en 2004, soutenait la loi Ferry d’interdiction du foulard islamique à l’école [2]. La division est en fait venue de l’« affaire Truchelut ». À l’été 2006, la responsable d’un gîte de vacances, Fanny Truchelut, exige de deux clientes qu’elles retirent leur foulard islamique dans les parties communes. Celles-ci portent plainte pour discrimination et la justice leur donne raison. En effet, la loi de 1905 ne prohibe pas – et heureusement – la liberté d’expression dans les lieux publics (rue, hôtels, magasins, quais de gare…).

C’est pourquoi l’UFAL nationale, ou la revue Prochoix de Caroline Fourest, par exemple, bien que peu suspects de sympathie pour le voile, évitèrent de mettre le doigt dans un engrenage liberticide et choisirent de ne pas soutenir Fanny Truchelut.

Malgré cela, certains animateurs locaux de l’UFAL, emmenés par deux ex-trotskistes, Pierre Cassen (Yvelines) et Jean-François Chalot (Seine-et-Marne), sautèrent le pas et s’engagèrent derrière Fanny Truchelut. Et nos « athées de gauche » de faire front commun avec l’extrême droite catholique, puisque qu’entre-temps Mme Truchelut avait accepté le soutien du MPF de Philippe de Villiers, et que Me Alexandre Varaut, n°2 du parti, la défendait gratuitement.

Très vite, l’ambiance fut à couteaux tirés entre la direction nationale de l’UFAL et ses dissidents, qualifiés de « villiéro-compatibles ». En septembre 2007, Pierre Cassen et quelques proches créèrent le site Ripostelaique.com pour s’exprimer en toute liberté. Lui-même finit par démissionner avec fracas de l’UFAL en novembre 2008.

Glissement vers l’extrême droite

La brève histoire de Riposte laïque – deux ans – c’est celle d’un glissement effroyablement rapide vers l’extrême droite. D’une position de « laïcité sélective » principalement anti-islamique en 2007, RL est passée, fin 2009 à celle de « petit-blanc facho » : qui dénonce l’« enclave musulmane » de Barbès (16 novembre), les « émeutes ethniques » (20 novembre 2009) ou déplore une équipe de France de football envahie par des « minorités visibles » qui refusent de chanter La Marseillaise (20 novembre). Estimant que « La France n’a pas besoin d’immigration » (série de quatre articles en octobre 2008), RL est devenu un site de référence dans la galaxie du web raciste, atlantiste voire pro-sioniste, aux côtés de Fdesouche.com, Libertyvox.com ou Bivouac-id.com.

À la faveur du « débat » sur l’identité nationale, Cyrano, alias Pierre Cassen, regrette que Besson ait évacué la question de la religion, car il pense que « précisément, c’est une immigration récente, l’offensive musulmane et leurs conséquences qui ont amené des remises en cause récentes de notre identité nationale. »

On dirait du Le Pen de la grande époque, mais pour prévenir les accusations de racisme, RL compte quelques rédacteurs ex-musulmans, insoupçonnables de… mauvaise foi. Selon ses propres termes, le journaliste Mohamed Sifaoui faillit jouer ce rôle de « Mohamed de poche » pour RL, avant de comprendre l’escroquerie [3]. D’autres, comme Hamid Zanaz, l’auteur de L’Impasse islamique, sont toujours là pour soutenir la thèse centrale que l’islamisme est consubstantiel de l’islam [4].

Traîtres et renégats

Mais si RL a des alliés, elle compte surtout des ennemis. Il y a les traîtres et les renégats comme Mohamed Sifaoui, Caroline Fourest [5] ou la direction de l’UFAL, contre lesquels RL s’acharne. Mais il y a surtout la conspiration des élites pour faire entrer l’islam en France, ainsi que l’irresponsabilité de l’extrême gauche. La collusion des « gauchismes séniles » est responsable pour Alain Rubin, rédacteur à RL et membre du B’nai Brith [6], de « la dilution de la nation française dans l’ensemble europoïde du traité de Maastricht » (RL, 9 novembre). Comme l’explique Robert Albarèdes, « professeur agrégé en retraite » et rédacteur de RL, les gauchistes se sont fait « les idiots utiles du capitalisme libéral en exigeant l’abandon des frontières et la régularisation massive des sans papiers » [7]. Le même : « Ne croyez pas que c’est “la misère” sociale qui les pousse au délit : ils ont plus qu’il ne faut pour vivre (et ils agglutinent à eux tout le réseau familial, au sens large du terme) » (RL, 3 juillet).

Avec une prose assez proche de celle du prédicateur Finkielkraut, RL fustige « le parisianisme médiatique et politique », la « bien-pensance » qui nous empêche de voir la réalité en face, et ses complices que sont les « humanitaristes », « altermondialistes » et « droits-de-l’hommistes ». Tous sont coupables d’aveuglement sur la nocivité spécifique de l’islam. Invitée sur Radio libertaire [8] avec Pierre Cassen en avril dernier, Anne Zelensky, répondait à l’intervieweur : « Tu mets sur le même plan Islam et Judaïsme, eh bien non… il y en a des moins pires (de religions) » [9]. Des laïcistes distribuant des patentes aux religions : on aura tout vu.

Contre les religions

Bien évidemment, après l’article que nous venons de lui consacrer, il y a fort à parier que RL nous traitera d’« islamogauchistes » ou d’« alliés de l’islamisme ». Nous répondrons simplement qu’en 2004 nous avons dénoncé la loi Ferry sans pour autant « faire alliance » avec quelque islamiste ou musulman que ce soit (pour RL il n’y a pas de différence). Et qu’à la même époque nous avons alerté sur le tropisme islamiste d’une partie de la LCR [10]. Nous sommes un peu plus regardants que RL, avec ses alliances objectives villiéristes et sionistes…

AL dénonce, dans les religions, des systèmes d’oppression des individus, et des fléaux pour la société, qui toutes rêvent de former une surface suffisante pour dicter leur loi. Mais en se focalisant sur l’islam au nom de « l’Occident », de la « République », de la « nation » et autres mythes réactionnaires, RL ne fait rien d’autre que du racisme petit-blanc.

Guillaume Davranche (AL Paris-Sud) et Cuervo (AL 95)

[1] Article-manifeste de RL du 2 septembre 2007.
[2] Tout en dénonçant dans le foulard islamique un symbole de soumission de la femme, Alternative libertaire avait reconnu dans la loi Ferry une fausse loi laïque et une vraie loi raciste. Lire à ce sujet « Sur le voile, le féminisme, la laïcité et les lois d’exclusion » dans Alternative libertaire d’avril 2004.
[3] Mohamed Sifaoui, « Pourquoi faut-il se méfier du discours de Riposte laïque ? », septembre 2009.
[4] Zanaz a été édité par les Éditions libertaires qui, nous le supposons, ignoraient qu’il collaborait à un site d’extrême droite.
[5] Caroline Fourest est désormais accusée par ses anciens amis d’être vendue à l’« Eurabie ». Il s’agit d’une théorie conspirationniste unissant les élites européennes et les Etats arabes dans un complot pour islamiser l’Europe en vue de l’opposer aux Etats-Unis et à Israël.
[6] B’nai Brith, sorte de franc-maçonnerie juive, vouée principalement à la défense d’Israël.
[7] Interview en octobre sur Radio La Luette, promu par RL.
[8] On supposera, là aussi, que Radio libertaire ignorait qui elle invitait à venir s’exprimer sur ses ondes…
[9] Dans la même émission, dont un extrait est disponible sur Youtube, Anne Zelensky, ex-MLF, expliquait que, bien que féministe, elle pouvait collaborer avec des militants anti-IVG si c’était sur une cause commune légitime. Bonjour la confusion…
[10] Guillaume Davranche, « Extrême gauche : “Unité d’action” avec les islamistes ? », dans Alternative libertaire de mai 2004.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :